Entre nous !

J’ai souhaité créer ce blog pour parler non pas métier, mais rôle !
Suis je avant tout une psy ou avant tout une femme ?
Je suis avant tout un être humain, qui a la faculté de pouvoir comprendre ce que vous ne comprenez pas en vous m’aime, vous m’aime et non vous même car reichienne !
Alors oui, je suis d’abord femme et psy ensuite, car être psy est comme une ombre pour moi ; lorsque je me regarde dans un miroir qui vois je et qu’y vois je ? Moi certes et vos vécus, vos ressentis, vos energies et vos larmes.
Qui voyez vous et qu’y voyez vous en arrivant dans mon cabinet, d’abord une psy ou d’abord une femme ? Votre douleur ou mon sourire ?
Si je suis bien dans ma peau de femme, je serais bien dans mon rôle de psy. Je ne suis ni abordable ni inabordable, je suis tout simplement l’autre et n’en deplaise à Monsieur Lacan la femme existe puisque je suis…

Bienvenue sur notre blog ; le mien et le votre car que serions nous les uns sans les autres ?!

Pour m’écrire en privé : jp_psy@hotmail.fr

Entre nous ! the-two-vladimir-kush
 

Protégé : Je ne suis pas anorexique je vais super bien ( dit elle… )

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

L’amour dans tous ses états.2.

A quoi ça sert d’aimer disait Pierre dans le commentaire de l’article précédent.

Cette question, je pense que tout être humain se l’est posée un jour, surtout après un chagrin d’amour.
Il faut savoir que nos amours sont ce que nous sommes, que selon notre vécu nous ne réaliserons pas les mêmes rêves, et surtout le plus important pour nous humain : celui d’être aimé pour soi !
Notre vie actuelle est une vie de consommation et malheureusement l’amour est aussi pris pour objet de consommation, autant par les femmes que par les hommes.

Avoir un rapport sexuel est une obligation culturelle pour nos ados et lorsque vous posez la question à une toute jeune fille venant d’avoir son premier rapport ‘ Es tu amoureuse ? ‘ la réponse peut surprendre ‘ Non pourquoi ? ‘ ; cela je l’ai entendu dans le cadre de mon travail et si l’on pousse plus loin le discours, il devient pathétique ‘ Alors pourquoi cet acte ? ‘  réponse ‘ Pour faire comme les autres et par curiosité, mais j’aime bien ça alors je recommencerai mais pas avec le même pour voir comment c’est avec les autres ‘.
Consommer du sexe à peine sortie de l’enfance était courant chez les jeunes adultes mâles mais pas chez nos jeunes filles et je pense toujours ce que j’ai dit à ma plus jeune : ta première fois est le plus cadeau que tu puisses donner alors donne la à quelqu’un que tu aimes pour en garder le plus beau des souvenirs !

Pour nous adultes, l’amour devient aussi un objet de consommation au vu du nombre de sites non seulement de rencontres mais d’échangisme.

Dissocier l’amour et le sexe. Quel intérêt ?

Par peur de souffrir ? Oui parfois, pour certains…

Et pourtant… l’amour et le corps sont indissociables, même si chacun d’entre nous connait une période d’activité sexuelle liée à un désir d’expériences elle n’est pas forcement dénuée de sentiments et doit rester surtout de courte durée.

Faire l’amour donne un sens à la question : A quoi ça sert l’amour !

Le besoin sexuel dénué d’amour peut être une pathologie.

A suivre…

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

L’amour dans tous ses états .1.

Ecrire sur l’amour est à la fois facile et compliqué car il n’existe pas une façon d’aimer mais des millions !
Chaque histoire d’amour que nous connaissons est non seulement différente mais nous rend également différents et ce quelle que soit son issue…
Je n’ai jamais coupé les ponts avec mes amours passés, au contraire, j’ai toujours cherché à savoir comment ils allaient, ce qu’ils devenaient, ce qu’ils faisaient sans ‘ nous ‘ car si nous nous sommes aimés il est évident que nous avions des choses en commun. Ces ‘choses’ varient selon les personnes, elles peuvent être intellectuelles, spirituelles, sexuelles ou tout cela réuni mais jamais banales à partir du moment où le mot AMOUR est posé sur cette relation.
Au premier Je t’aime une histoire commence comme la première pierre d’une pyramide, elle se construit et même si la rupture arrive, ne se détruit jamais.
Nous emploierons toujours des mots de l’autre, des attitudes, des réactions. Nous nous souviendrons, la douleur passée, uniquement des bons souvenirs car l’inconscient est ainsi fait, il élimine ce qui a fait souffrir le conscient et si ce n’est pas le cas, si nous n’aimons pas toujours et indéfiniment des morceaux de cet autre c’est que nous ne l’avons pas vraiment aimé.
J’emploie le mot morceaux mais je devrais plutôt employer le terme séquence car l’amour est séquentiel tel le temps il est fait de soleil, de pluie, d’orages, de nuages et de gel.
Bien sur j’ai souffert comme vous, j’ai connu des chagrins d’amour comme vous, mais je n’ai jamais été quittée et j’ai toujours eu la faculté d’analyser ces échecs afin de ne pas les reproduire.
Même si l’on sait qu’un type de personnes nous fera souffrir le cœur se fermera t’il pour autant ? Oui il le peut car il suffit de ne pas s’approcher d’un danger potentiel, se tenir éloigner de ce qui a pu nous plaire chez un précédent…
Parfois j’entends ‘ j’ai un type d’homme particulier’ ou de femmes… ERREUR ; car justement elle sera continue………
Et à la fois, il ne faut jamais comparer un amour à un autre donc il se trouve là un paradoxe me direz vous ?!  Un mal pour un mal…
Lorsque l’on ne sait pas pourquoi l’on aime une personne c’est que nous l’aimons vraiment et notre instinct animal est sensible aux phéromones, d’où le fameux ‘ coup de foudre ‘ dit ‘ au premier regard ‘
Avec du recul et de l’expérience et expérience vécue, je dirai que c’est à l’approche de l’autre et de ce qui émane de lui que la foudre tombe (ou pas) cet usage inconscient de séduction qui nous attire tels des papillons à la lumière du soir reviendra inlassablement nous hanter et activer ce désir de l’autre. Puissante subsistance impalpable, inaudible, invisible et tellement présente mais trop ignorée.
Il est dit que l’amour dans un couple se perd par manque de baisers et câlins : vrai ! Car en ce cas nous prenons distance avec ces phéromones.
En cas de rupture, ce qui nous manque en tout premier lieu, en  général, c’est l’odeur de l’autre, l’odeur de sa peau que nous chercherons dans un vieux pull abandonné…
L’amour donc, ne serait il qu’une histoire d’hormones fortement inspirées ??????????????

A suivre………….
Image de prévisualisation YouTube

Dans les yeux d’Inès…

Il est des moments où les mamans souhaiteraient avoir tort !

Ces moments où elles entendent avec des larmes dans la voix, leur fille leur dire :

- Tu avais raison maman !

Après tous ses moments de souffrance, elle méritait d’être heureuse mais je savais que ce ne serait pas avec lui, alors entre sa résolution et son acceptation comme à son habitude, ma fille s’est fermée… Maïly a grandi loin de nous, puis petite Lynette est née que je connais encore peu et enfin Inès…

Épuisée à force de tout assumer seule, abandonnée par un mari dont je tairai  les qualificatifs par pudeur pour ses enfants, ma fille a enfin demandé de l’aide et m’a confié ce petit bout de 14 mois qui ne marchait pas encore et qui parlait à peine…

Nous nous sommes apprivoisées l’une et l’autre et j’ai compris très vite que tout passait dans le regard d’Inès… Les joies, les peines, les interrogations, la surprise…

J’ai repris un rythme de maman, levée 6h00 ; couchée tôt exténuée et mes journées entières consacrées à bébé un maximum ne supportant les autres qu’un minimum. Elle s’est emparée et de mon cœur et de ma patience !

Dans le regard d’Inès mon conjoint s’est noyé lui aussi devenant PAPY PAPY PAPY PAPY ; mot qu’elle prononce à répétition par plaisir, par jeu et par amour.

Dans les yeux d’Inès se trouvent la pureté de la vie, l’innocence, la simplicité et je rejette aujourd’hui tout ce qui peut être compliqué.
Le relationnel doit être simple où c’est échec et mat qui se produit.

Je ne saurai réellement expliquer ce qui s’est passé en moi, alors je dirai juste que la vie est simple comme Inès…

Je me retrouve tellement en elle, son caractère c’est le mien et ce regard… Aussi…..

Aujourd’hui, elle marche, coure et parle à tout va à qui veut la comprendre. Nous avons eu les premiers pas, les premières chutes, les premiers mots, les premières découvertes………

Je ne sais ce que sa mémoire lui laissera de ces mois passés chez nany et papy mais ici elle a laissé un vide immense même si son bonheur, nous le savons, ne peut être que près de sa maman et ses grandes sœurs.

Dans les yeux d’Inès se trouve l’océan qu’elle a découvert avec nous fascinée par le vent de la côte Normande.

Oui c’est cela… Dans le regard d’Inès il y a l’océan…………………………..

 

 

 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 

 

MON PSY ET MOI disponible sur Amazon

Pour les personnes intéressées voici son emplacement :

ICI 

couverture mon psy et moi

 

Être en analyse

De petits mots écrits et alignés d’une analysante qui je le crois décrivent précisément le ressenti profond d’un être en analyse :

voyiez,
à force de travailler sur moi, de libérer, je découvre,
en tous cas c’est impressionnant de voir ce que l’on porte en soi, derrière la conscience. La conscience serait-elle donc un protecteur? paravent? abris anti atomique? 

PS : c’est comme chercher les oeufs!

Pertinents et consciemment inconscients… Les mots…

dali_moma_0708_10

 

Et si l’on me demande pourquoi souvent DALI ici, ma réponse sera toujours la même :

DALI c’est la psychanalyse en images ou la peinture de la psychanalyse…

Dis de quel temps fait il ? !

Au sortir de ma chambre, à la même place que dans la maison où j’ai grandi est posé sur le mur un petit baromètre rond cerclé de cuivre et de bois.

Ce baromètre, je l’ai toujours connu, mon père le tapotait chaque jour passionné par le temps si important dans les campagnes pour la pèche ; la chasse et surtout la culture. Je le revois encore remettre la petite aiguille pour suivre… le temps…

Ce petit objet qui semble si anodin est une des rares choses qui me restent de mon père. A son décès, j’ai décroché de la maison qui de par son départ perdait son caractère familial ce baromètre, avec précaution et interdiction à quiconque de nettoyer sa vitre quel-qu’en soit son état poussiéreux car il y demeure des traces ineffaçables pour moi ; c’était en 2006 !

Dans ma maison de Haute Loire qui fut sa première autre demeure, il décida de ne plus fonctionner et il en fut de même en celle de Marseille où mes tapotements le laissaient muet de toutes réactions.

Et puis ce matin, là donc dans cette région qui fut celle chérie de mon père et sous les doigts de mon compagnon, qui, le regard éberlué se tourna vers moi avec un sourire murmurant  - il fonctionne -

Je ne cherche pas à comprendre car certes il n’en sert à rien mais je pense et fredonne cette chanson qui tant et temps me fait penser à lui dont nous parlons beaucoup ici car tant et temps nous le rappelle comme le baromètre, à la pèche, à la chasse et surtout à la culture…

Image de prévisualisation YouTube

Ce que vous avez à dire…

Vous qui passez par ici, tout ce que vous avez à dire m’intéresse !

Vos expériences avec un ou des psy.

Votre crainte d’aller consulter.

Vos déceptions suite à une thérapie ou au contraire le bien être que cela vous a apporté !

Ici vous êtes chez vous, alors n’hésitez pas à prendre la parole, je vous lis, je vous réponds.

Souvent l’on se sent seule durant une analyse ou une thérapie et l’on ne comprend pas tout de ce qui nous est dit, si je peux vous aider je le ferai.

A vos plumes…..

Écrire fait un bien que peut être vous ignorez encore !

ecrire

 

Bipolarité

Si je devais mettre une image sur cette souffrance ce serait celle ci :

Bipolarité  dans Les thematiques blog%2B-balance%2Bdesequilibree%2Bde%2Bjustice… Une balance déséquilibrée en constants mouvements…

Mais une balance ne se déséquilibre pas seule, il lui a souvent fallu un poids trop lourd pour qu’elle n’arrive plus à se tarer seule ou que l’on ne puisse plus rien y poser sans que le résultat soit faussé !

Imaginer cette balance chez vous, un jour elle penche à droite et le lendemain à gauche sans que vous y touchiez et quoique que vous fassiez vous ne pouvez maintenir les plateaux en équilibre, bien droits face à face. Vous aurez beau resserrer un boulon, changer une visse, rien n’y fera et pourquoi ?
Parce que vous ignorez l’histoire de cette balance et ce qu’elle a pu porter… plume ou plomb… Un kilo de trop reste un kilo de trop.

Cette petite chose en image est le psychisme d’une personne souffrant de ce que l’on nomme à bon ou mauvais escient ‘ bipolaire ‘

Alors bien sur, tant les changements sont voyants et flagrants tels cette image le souffrant se bat et se bat encore pour les masquer et cacher parce qu’il est une chose que notre société ne n’accepte pas c’est la différence et si leur douleur intérieure est immense ; le regard des autres en rajoute encore davantage.

Vous admirez sans aucun doute des tableaux, des musiques, des livres, des sculptures… des siècles passés… des œuvres crées par des personnes différentes que l’on ne craint  pas aujourd’hui d’affubler de maladies psychiques comme la schizophrénie ou physiques ayant entrainé des séquelles psychologiques comme la syphilis et peu importe la douleur intense qui les a conduit à ces créations ; l’on se contente d’écouter, de lire, de regarder…

Pourtant, en lisant, en écoutant, en regardant plus intensément encore vous y verrez les mêmes plateaux que cette balance ou y entendrez le tintement de ce déséquilibre et ce simplement parce qu’il faut passer par différentes phases, maniaques et dépressives pour obtenir les plus belles créations que l’être humain ait pu concevoir…

Il faut avoir souffert énormément pour que les tripes s’étalent ainsi dans l’art.

Si l’on avait lobotomisés ces GRANDS et GRANDES qu’admireriez vous aujourd’hui ?

L’on ne répare pas une personne bipolaire, pas plus que l’on ne réparera cette balance !
Les personnes bipolaires ne sont pas des cobayes auxquelles l’on tente de faire avaler les dernières pilules sur le marché du lobby pharmaceutique !

Une personne bipolaire est avant tout un être en grand besoin d’écoute et de compréhension, si vous ne la jugez pas, elle créera. Cette personne a autant besoin d’attentions que d’oxygène mais surtout elle a autant besoin d’en recevoir que d’en donner.

Bloquée par le carcan d’une société eugéniste ;  affaiblie par ce poids trop dont elle ne connaitra sans doute jamais l’origine ; elle tente de se soigner pour se conformer alors qu’il suffirait de la laisser s’ouvrir à ce qu’elle en a en elle pour qu’elle vous épate par ses dons et seulement là en elle et seulement en elle les plateaux de la balance s’équilibreront !!!!!!!!!

Pensez en admirant ce que l’on trouve de si beau aujourd’hui que ces grands et grands n’étaient autres que bipolaires………..

Laissez les briller !

Balance dans socio

 

 

V I O L

Je me suis faite rare ces dernières semaines totalement impliquée jours et nuits à tenter de sauver une jeune fille.

La sauver d’elle même et de ses fantômes d’un passé terrible et terriblement présent pour elle… jours et nuits – nuits et jours…

Fauve avait 15 ans et à 18 elle réalise !

Oui seulement maintenant comme cela est fréquent tant la chose est ignoble le psychisme la refuse et surtout lorsque la personne violée passe totalement inaperçue au sein de sa propre famille, même le soir de l’acte immonde… Personne n’a rien vu et aujourd’hui personne ne veut entendre…

Plusieurs psy déjà vus et là encore personne n’a compris ce qu’elle ne pouvait pas dire :

- Je me suis fait violée !

Non il n’était pas 1 – ni 2 – ni 3 – ni 4 – ni 5 – MAIS plus encore
Oui un viol en réunion.

Une jeune fille de 15 ans, bonne élève et bien sage qui rentrait simplement chez elle

Maman n’a rien voulu voir
Papa ne la voit plus
Trop dur pour des parents….

MAIS   ELLE  !!!!!!!!!!!!!!

Elle, elle le vit seule depuis 3 ans parce que c’est plus confortable pour tout le monde

Alors elle a aussi refoulé pour eux ; pour ne pas les faire souffrir et s’est mutilée chaque jour un peu plus, un peu plus, un peu plus, un peu plus….

Et puis un émoi, le coeur qui bat et tout ressurgit.
L’insupportable. L’ignoble et l’innommable.

Alors je suis là je réponds et j’écoute. Jours et nuits et nuits et jours.
Plus de mutilation

LA COLÈRE !

Processus habituel d’une possible reconstruction mais tellement longue et tellement douloureuse.

Et maintenant enfin elle dit :

JE ME SUIS FAIT VIOLÉE !

 

A toi Fauve

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

 

12345...55

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


SAVOIRS AUTONOMES |
LE CHABA |
Collectif des Hauts de Cham... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un autre regard sur soi et ...
| COLLECTIF49
| GUAT Clément