• Accueil
  • > Archives pour février 2010

Archives pour février 2010

Ce que ressent votre psy…

Un article dans le magazine PSYCHOLOGIE a attiré mon attention, je l’ai donc acheté et lu avec délectation…

1. Cela m’etonne toujours de trouver des témoignages de psy ainsi faits (et les psy et les témoignages)
2. Cela m’étonne toujours de lire la peur des psy envers leurs patients !
3. Cela m’etonne toujours de lire qu’un psy fait des mots fléchés ou autres durant les séances !
4. Cela m’etonne toujours de lire qu’ils sont indemnes de toutes névroses !
5. Cela m’etonne toujours de lire que transferts et contre-transferts sont OBLIGATOIRES !

1. L’assurance, c’est ce que sent le plus cet article… L’assurance d’être dans le vrai ; que eux ont raison et que tous les autres forcement ont tort. Forts de… De quoi au juste ?
De se réclamer des paroles de Freud ou Lacan et de travailler de la même manière ???
Vous imaginez un médecin d’aujourd’hui utilisant les même méthodes qu’Hyppocrate !!!
Il faut peut être un peu, de temps en temps, faire une sauvegarde certes, mais également faire une réinstallation du disque dur.

2. L’une des psy témoignantes, déclare que cela la dérangerait qu’un ou une de ses patients ou patientes sachent quel shampoing elle utilise… Heu ! On s’en tape un peu non de savoir quel shampoing elle utilise !!! Elle ne vit pas à la campagne cette dame car dans le cas contraire au petit Intermarché du coin elle n’aurait pas fini de planquer ses shampoings et ses marques de tampons périodiques.
Ceci dit, ils se disent tous gênés de croiser leurs patients en dehors de leurs cabinets…
Re heu ! Quelqu’un connaît le numéro de téléphone outre tombe de Freud afin de lui demander à quelle névrose cela correspond ?
A part la ‘trouille’ moi je ne vois pas grand chose d’autre justifiant ces états d’âme. Ah si, ils appellent ça déontologie. Joli bouclier de conneries… DÉONTOLOGIE MAL PLACÉE.

3. Alors là on joue presque à ‘je te tiens tu me tiens par la barbichette, le premier de nous deux qui rira aura une tapette’….
Vous patients vous ne parlez pas, simplement parce que le psy en face ne vous ne parle pas (DÉONTOLOGIE MP) ; vous crevez de trouille parce que après tout c’est un étranger à qui vous êtes censé vous livrer. Il ne vous aide pas parce que ‘pas bien’ alors comme de toute façon ça fera le même prix à la sortie, autant s’occuper hein ! Et faire des tits jeux tranquille Mimil…
Là je rêve, ils osent le dire, ils osent l’écrire !
Si le patient ne parle pas c’est que le psy n’est pas bon, point barre. Il faut aussi nous, nous livrer un minimum pour instaurer un climat de confiance. Leur parler de nos premiers pas chez un psy et la difficulté que cela comporte par exemple, un minimum flûte alors (pour rester polie…)
Après ils parlent d’empathie et de compassion ! Mon C..

4. Alors eux vont bien, vous vous allez mal ! D’abord eux ils sont assis dans le grand fauteuil en cuir et vous non, ça veut tout dire. Ils admettent ressentir parfois des attirances ‘amicales’ pour certains patients mais jamais ne les laisser paraître ou seulement des années après la thérapie !
Alors imaginez, le psy possède un agenda de 2014 et note qu’en cette date approximativement il reprendra le numéro de tel ou tel patient ou telle ou telle patiente pour l’inviter à boire un verre ou à une partie de jambe en l’air…
Ils ne parlent pas non mais ils cogitent visiblement… Ils font des plans sur la comètes les psy (entre deux jeux…)

5. C’est joujou le tranfert, allez on en use et on en abuse !
Ils causent pas, ils vous laissent vous morfondre dans votre malaise et votre mal être, jusqu’à ce que larmes s’en suivent et comme ils disent ‘ça les énerve que vous usiez deux boites de mouchoirs sans ouvrir la bouche’ (radins en plus !) mais ils admettent prendre certains ou certaines de leurs patients et patientes dans leurs bras !!!
Pourquoi faire ? Pour attiser davantage le feu qui brûle en eux ? Pour les fidéliser au tiroir caisse. Mais c’est inconcevable de tels comportements ; ils ne pensent pas aux dégâts des douches écossaises !

Alors :

Pour le 1 : Je travaille aujourd’hui avec les méthodes d’aujourd’hui, j’ai fait des sauvegardes mais mon disque dur est constamment remis à jour !

Pour le 2 : Ma marque de shampoing c’est Jean-Louis David et pour le reste c’est Always !

Pour le 3 : Jamais un patient n’est resté muet en face de moi parce que je ne suis pas une handicapée de la psychanalyse et que dieu merci, j’ai une bouche, des yeux, des oreilles qui me servent à autre chose qu’à jouer durant les séances !

Pour le 4 : Je suis reichienne, je pense que ça suffit comme réponse !

Pour le 5 : Point de patient dans mes bras, je ne travaille pas le transfert, j’en ai beaucoup trop souffert et il ne faut jamais faire à autrui ce que l’on n’aimerait pas que l’on vous fasse !

Juste quelques mots à leur intention pour terminer :

Descendez de votre pied d’estalle, j’ai deux mauvaises nouvelles pour vous :
FREUD est mort et DIEU est assis bien au dessus de vous !

Ce que ressent votre psy... dans coup de gueule surrealiste15

 

 

 

Attaques de panique : Qui ? Comment ? Pourquoi ?

Les attaques de panique sont très peu connues et encore moins reconnues médicalement parlant. On leur donnera le nom de spasmophilie voire crise de tétanie, du magnésium sera sans doute prescrit… Inutile !

Qu’est ce qu’une attaque de panique ?

Des sueurs froides – une sensation d’étouffement – douleurs thoraciques… Mais surtout la peur… La peur de mourir – la peur de devenir folle (fou) – la peur de perdre pieds ; de ne plus être sur terre – la peur que les autres voient ce que vous ressentez : c’est à dire la peur…
Faire la première attaque de panique c’est :
- Un lieu – des odeurs – des bruits – des personnes
Peut être n’en ferez vous plus jamais, mais la peur que cela revienne par contre ne vous quitte plus.
Vous éviterez ce même lieu (si c’est une voiture toutes les voitures seront raison de peurs – si c’est une grande surfaces toutes les grandes surfaces seront raison de peurs – si c’est la nuit chez vous – la nuit sera raison de peurs – ect…)

Qui ?

Qui donc est ou peut être touché par une attaque de panique ?!
Grande question, grand sujet auquel je tente de répondre, de recherches en recherches, d’écoutes en écoutes ; mon amie Ray également cherche, nous cherchons et avons sur ce sujet des points convergents.
L’abandon ressort toujours, sous différentes formes et un deuil. Un deuil non fait !
Deuil réel dans la perte d’un être cher – Deuil d’une relation qui n’existera jamais…
J’ai dans ma patientelle plus de patientes atteintes de cette névrose d’abandon que d’hommes et la grande majorité liée au père (absence du père – départ du père – abandon du père – décès du père)
Mon amie Ray parle du complexe d’Alice au pays des merveilles.
Il est certain qu’il y a un lien avec une perte menant à la perte de confiance en soi. Les recherches de Ray la mène jusqu’à la surdouance ; celles que je fais actuellement m’y mènent également mais dans un concept plus irrationnel que je développerai dans quelques temps.

Donc à  la réponse : QUI ? Je dirais : Tout le monde…
Tout le monde peut y être confronté un jour… Ou pas…

Pourquoi ‘ou pas’ ?
Si l’on suit effectivement le raisonnement de Ray concernant la sourdouance, ce sera effectivement ‘ou pas’ et pour ce qui concerne le point de vue de Ray sur la sourdouance, le mieux est de visiter son forum !

Comment ?

Comment vivre ce handicap qui d’un coup change totalement une vie ?
Comment accepter de ne même plus pouvoir aller faire les courses au Auchan d’à côté alors qu’auparavant l’on sillonnait la France et même le monde sans aucun souci ?
D’un coup nous voilà paralysés de l’esprit, emprisonnés dans notre vie, prisonniers de nous même ou nous m’aime.
Comment faire comprendre à la personne qui partage notre vie depuis des années qu’à partir de maintenant elle pourra tout juste aller aux toilettes sans nous prévenir ? Que seuls tout seuls ont peut mourir ? Qu’en tout cas on en est persuadés !
Comment expliquer aux autres que l’on ne peut pas s’éloigner plus loin que la portée de nos yeux sur notre clocher ?

Alors, pour l’entourage, les mots à proscrire définitivement :
- Arrête ta comédie ! Qu’est ce que t’as encore ? Mais si on ira à Tahiti cet été ! Pourquoi tu veux plus aller chez mon frère ? Tu peux bien aller chercher du lait toi même ! Etc……
Bien sur qu’on crève d’envie d’aller à Tahiti ! Bien sur qu’on a envie d’aller bien ! Bien sur que l’on a rien contre son frère !

QUOIQUE ???!!!
Dans son discours concernant les attaques de panique, Ray dit :

 » Ce n’est pas que l’on ne peut pas c’est que l’on ne veut pas  » Faire ceci ou cela – aller ici ou là…
Justement pour cause de surdouance !
Les décisions c’est nous qui les prenons !!!
Exact ou pas ?

Pas simple de se réconcilier avec un inconscient qui nous a sciemment lachés !!!

Et..

POURQUOI ?
Je pense avoir répondu plus haut à cette question, mais sur ce sujet je cherche.
Je cherche quel enfant est coincé en nous à l’age du : NON !

J’ai donc besoin de vous, de vos témoignages, de vos interrogations, de vos vécus…Grands merci à ceux et celles (conjoints ou victimes de ce handicap) qui m’écriront soit en commentaires soit en message privé. Merci de m’aider à avancer sur cette souffrance qui touchent de plus en plus de personnes.

Attaques de panique : Qui ? Comment ? Pourquoi ? dans Les thematiques 11+Munch+2

 

Hymne à l’amour !

Il y a un an mon trésor mes valises étaient prêtes et celles de ta tatie aussi, ta tatie d’ailleurs les avaient préparées mi-janvier au cas où… A peu près en même temps que ta maman…
Grâce à internet nous voyions le ventre de ta maman s’arrondir chaque jour davantage et nous tentions de t’imaginer mais jamais nous n’aurions pu t’imaginer aussi belle…

Évidemment nous avions prévu d’arriver quelques jours avant ta naissance et évidemment tu n’en n’ as fait qu’à ta tête, et ce n’est pas fini, ça c’est un héritage mon coeur !

Ta maman nous a donc appelés à 1h du matin pour nous dire qu’elle prenait son sac et partait à la clinique avec ton papa.
Branle bas de combat tout le monde sur le pont valises fermées brosses à dents oubliées, 20 minutes après nous roulions vers toi alignant sans compter les 400 km qui nous séparaient de ta maman et toi.

Je me souviens que je cachais mes angoisses à ta tatie, le bonheur d’être grand mère et la peur d’une mère. Je me souviens de ton papa qui nous tenait au courant par sms de ton chemin… 8 cm… 7 cm.. 6 cm…

Tu n’as pas voulu nous attendre coquine, tu ne voulais pas que je tienne la main de maman parce que cette main t’était déjà destinée. Tu es arrivée 45 minutes avant nous.

Je me souviens qu’une mouette s’est lâchée sur notre par-brise juste pile au panneau Marseille (que du bonheur…)

A la clinique j’ai trouvé ta maman épuisée et toi qui rayonnais dans ton berceau et j’ai fait la découverte de nouvelles larmes que je n’avais jamais versées, celle d’une Nany…

De mois en mois tu as embelli, petite chipie accroche coeurs aux yeux en forme de gouttes d’eau.
Un morceau du Laos par ta maman et un morceau du Maroc par ton papa ; tu es ce que l’avenir peut nous apporter de plus beau…
Ne t’occupe pas de ceux de la famille qui ne te regardent pas parce que tu n’es pas née blonde au yeux bleus, laisse les ceux là, ils sont nés myopes du coeur. Regarde toi dans les yeux de tes parents, dans les yeux de Nany, de papynou et de tatie.

Bouddhiste comme maman ? Musulmane comme papa ? Athée ou autres, qu’importe tes parents t’en laissent le choix. L’important est que tu sois toi…

Maman te voit danseuse – Papa te voit boxeuse…
Ouille ! T’inquiète Nany est là ! ;-)

Dans quelques jours tu auras un an, tu seras une grande fille. Tu es déjà une grande fille d’ailleurs, assez grande pour chipper les gâteaux de maman et lui en donner un morceau histoire de…

Nous allons tous venir pour souffler ta bougie et pour t’apporter des joujoux qui font plein de bruits pour agacer maman (ça c’est la vengeance des grands mères)

Ouvre tes grands yeux sur ce qui est beau mon amour
sur le reste nous veillons !

 

Hymne à l'amour ! dans Laissez aller sabine-design_-_peintures_murales_-_fresque_decoration_salle_de_jeux_enfant_imaginaire_02

 

 

 

 

Une phrase…

Phrase qui revient fréquemment dans le discours d’un de mes patients et que je trouve très belle et tellement vraie :

« Nous pouvons regarder la mort en face ; mais sachant, comme quelques-uns d’entre nous le savent aujourd’hui, ce qu’est la vie humaine, qui pourrait sans frissonner (en supposant qu’il en fût averti) regarder en face l’heure de sa naissance ? »

Baudelaire – Les paradis artificiels – Un mangeur d’opium
 

Une phrase... dans Les thematiques vierge_opium

Un dimanche… Une urgence…

Dimanche 21 février 12 h ; mon portable sonne, une toute petite voix remplie de pleurs et de peurs :

- J’O ça va pas du tout là !

Je la connais et la reconnais bien cette petite voix, la voix du désespoir et à la fois la voix de la victoire.
Elle a lutté la petite puce contre les drogues les plus dures ; elle s’en est sortie petite minette, pot de terre contre pot de fer, elle a gagné !
Mais la vie aussi est dure, elle la cogne, la heurte, la blesse…

- Viens la puce !
Me suis je entendue dire
- Tu es sure un dimanche à cette heure ci ?
Ne pas déranger… Rester discrète toujours…
- Viens avant que je ne change d’avis !
- J’arrive………….

Les larmes ont coulé ENFIN !
Elle a voulu ‘maman’ sa maman nous a rejoint pour une séance fille mère.
Deux heures d’écoute ; deux heures de paroles…

La pucette est repartie regonflée avec un grand sourire et m’a prise dans ses bras.
- Merci ! Merci ! Merci !
- Mouche ton nez et embrasse plutôt ta maman…

J’ai repris ma vie dominicale, ça a changé quoi à ma journée en fait ?
Un sourire = un moment de bonheur pour une psy !

Et un autre sourire en remontant chez moi, celui de ma fille :

- Elle va mieux ta patiente maman ?
- Oui mon coeur beaucoup mieux !
- Super……………..

J’aurais du lui dire quoi au juste à cette jeune patiente qui combat chaque jour contre elle même ?

Je ne travaille pas le dimanche ?!
Bé non ce n’est pas moi et ce ne le sera jamais…

Et je l’aurais envoyé où ? Auprès de qui ?
Toujours le même dilemme…………….

Un dimanche... Une urgence... dans Lacher prise 400-400-2960-50-femme-blonde-pleurant-vendu-copie

 

 

 

 

 

Raz la campagne ! Où sont les médecins ???

Ma mésaventure d’hier m’amène à ce cri :

RAZ LA CAMPAGNE !!!! Où sont les médecins ???

Pas les nôtres bien sur, ceux qui ont le mérite et le courage d’être là mais qui ne peuvent pas non plus être partout tout le temps !
Ce fut une vocation la médecine en des temps passés…
Le médecin de campagne qui sans relâche traversait les campagnes et les saisons, jours et nuits – nuits et jours. 24 H sur 24 l’on pouvait compter sur lui simplement parce qu’il avait signé un serment, le serment de sa vocation !!!
L’un de nos précieux médecin a pratiqué 2500 actes en un trimestre…. Vous imaginez ce que cela représente ?
Alors où sont ils les autres ???? Installés confortablement en ville pratiquant la médecine : 9h – 12 h ; 14h – 18 h ! C’est cela être médecin en 2010 ?

Et nous les paramédicaux lorsque nous avons besoin de l’intervention urgente d’un médecin ON FAIT QUOI ?

Hier j’ai reçu une de mes patientes en urgence, elle allait mal, très mal… Recroquevillée sur mon canapé tenant son manteau comme un enfant aurait tenu un doudou.. Mal !
La chasse au médecin a commencé et entre midi et 14 h c’est pire encore.
L’une en vacances – Normal !
Les autres répondeurs – Bien ?! Me reste qui ou quoi là pour la pauvre dame qui aurait un besoin urgent d’une piqûre de calmant ?

Le SAMU !!! Yes ! Je compose le 15, l’on me passe une charmante docteur qui comprend bien le problème et me dirige vers les urgences psychiatriques. Ma patiente est on ne peut plus d’accord pour partir quelques temps en section dépression de l’hopital psychiatrique en attendant une place dans une maison de repos.

Une voix rassurante au téléphone m’informe que l’on m’envoie un véhicule du samu psy en urgence.Bon ça fait déjà une bonne demi-heure de démarches là !

Il faut environ 20 minutes pour venir de la ville jusqu’à mon cabinet :

20 minutes – 30 minutes – 40 minutes

Le samu me rappelle pour me dire que le véhicule est bien parti ! C’est déjà ça le tout maintenant est qu’il arrive…

50 minutes – 60 minutes…

J’essaie de rassurer ma patiente, de calmer ses angoisses, de sécher ses larmes d’une manière ou d’une autre, j’écoute ses cris de douleur…

70 minutes… Le SAMU me rappelle pour me demander si le véhicule est arrivé. Béééééé NON !
- Ah ! On vous envoie un taxi
Ah super, ma patiente qui a besoin de soins rapides, qui oscille entre vivre ou mourir n’aura que pour seule aide durant son transport qu’un chauffeur de taxi, dans ces conditions j’aurais aussi bien pu prendre ma voiture et la conduire moi même !!!!

90 minutes… Miracle ! Le taxi est là !
J’explique au chauffeur les risques encourus ; il n’est peut être pas rassuré mais moi non plus…

Ma petite patiente part m’adressant un merci et un sourire…

MERDE QUOI !
Il y a des gens qui vivent à la campagne !
Alors vous êtes où LES TOUBIBS ?????

Est ce qu’un seul au moins osera répondre à cette question ?
Où trop occupés que vous êtes à chercher une piscine en adéquation avec votre résidence secondaire ?

Médecin du monde ou médecins sans frontière c’est très bien mais la France rurale fait aussi partie du monde et on y meurt aussi !

 

 

Raz la campagne ! Où sont les médecins ??? dans coup de gueule 578586115_small

 

 

 

 

 

Somatisation

La nuit dernière j’ai très peu dormi, entre rêves et pensées éveillées… J’étais petite, toute petite, puis ado, puis femme et tu étais là au bout de la table comme toujours, à ta place et moi à ta gauche, comme toujours. De l’enfant à la femme j’ai toujours admiré tes mains, longues, fines. De l’enfant à la femme j’ai joué avec tes veines saillantes sur tes mains durant les repas. Ces mains qui écrivaient beaucoup et qui ne m’ont jamais frappée.

La nuit dernière, j’ai retrouvé ta main gauche et j’ai joué avec tes veines, j’ai du jouer longtemps, très longtemps car depuis ce matin je souffre du bras droit au point de pouvoir difficilement m’en servir.

Ta photo est près de moi ce soir, une bougie allumée pour te réchauffer et un encens se consumant pour t’envoyer mes plus tendres pensées.

Je t’aime Papa

 

Invasion raciste !

Prenez garde, on vous le distille de manière insidieuse mais il n’a jamais été aussi présent !

Vous verrez que ce sera comme pour la grippe A ; par tous les moyens on tentera de vous faire comprendre que le seul vaccin contre la crise c’est d’éradiquer d’une manière ou d’une autre l’ ÉTRANGER – « la racaille » pour employer les termes présidentiels…

Un mail reçu hier et que vous trouverez plus bas m’a fait sortir de mes gonds.
A la première lecture, je me suis dit :

- Ya vraiment des gens qui ne voient la misère nulle part ailleurs que là où ils peuvent emmerder les autres !
Car ces gens là… Un SDF peut bien mourir sur leur paillasson ça ne les dérangera pas ; tandis qu’un rat…

Puis j’ai relu ce mail avec attention et l’éthnopsychanalyste que je suis a nettement flairé le danger.
Il est bien là, sous nos yeux le racisme, sous couvert de…
Sous nos yeux, dans nos oreilles ; il passe de bouches à oreilles.
Alors il nous faut faire un grand travail de mémoire pour nous souvenir pourquoi ces personnes sont ici. Dans quelles conditions sont elles arrivées et pourquoi faire, si ce n’est à une époque pas si éloignée que ça, pour faire le travail que les bons français ne voulaient pas faire !!!
Le problème est qu’ils ont fait des enfants (pas bien) et qu’ils ont aussi ramené leur culture (encore moins bien).

Je vous laisse face à ce mail et vous ferais part peut être de l’échange que j’ai eu avec cette personne, mais plus tard. Je vous laisse votre propre opinion :

C’EST SCANDALEUX!
 
Encore ce soir au JT sur M6 on met en avant l’augmentation des produits halal jusque dans les supermarchés.
 
AMIS DES ANIMAUX VOUS NE POUVEZ TOLERER CELA!
 
Sachez la chose suivante dont les médias oublient de parler :
 
L’origine du rituel d’abattage halal

Il s’agit du sacrifice réalisé par Abraham à la demande de Dieu. Il faut noter que les trois religions diffèrent quant aux protagonistes de cet épisode ainsi que pour sa conclusion. Mais le sacrifice d’Abraham est bien un évènement majeur dans chacune des trois grandes religions monothéistes.
L’acte rituel

Selon la grande majorité des musulmans, la bête doit être consciente au moment de l’abattage (il semble que certains mouvements acceptent l’étourdissement, sujet polémique en ce moment surtout en France et en Europe). La bête doit être placée en direction de La Mecque. Au moment de l’égorger, le sacrificateur, qui doit être musulman, doit prononcer « bismillah », ce qui signifie « Au nom de Dieu ». On laisse ensuite le corps se vider de son sang jusqu’à la mort de l’animal.
L’abattage rituel halal et la législation

Nous n’évoquerons pas le cas des pays musulmans.

En Suisse, Suède, Norvège et Islande, tout abattage rituel, quelque soit son origine est interdit.

En France, seul l’abattage rituel musulman est autorisé. Il est effectué dans certains abattoirs. L’animal n’est pas étourdit, il reste totalement conscient au moment de l’abattage, il doit être mécaniquement immobilisé. En France, l’abattage rituel musulman doit être pratiqué par un sacricateur habilité par un des organismes eux-même agréés par le Ministère de l’Agriculture.

L’Allemagne a fait une dérogation afin d’autoriser l’abattage rituel juif uniquement.

L’Autriche varie suivant ses provinces, certaines exigent l’étourdissement.
Polémique – débat autour de l’électronarcose ou électroanesthésie

L’étourdissement de l’animal (électronarcose ou électroanesthésie) est refusé par la très grande majorité des musulmans. Elle est pourtant demandée par les associations de défense des animaux. Certains pays l’exigent, d’autres acceptent de faire des dérogations.
Les interdits alimentaires de l’islam

Les principaux interdits sont posés par le Verset 145 ou 146 de la Sourate 6 (Les Bestiaux) :
Coran, traduction de Kasimirski, Sourate 6

146. Dis-leur : Je ne trouve, dans ce qui m’a été révélé, d’autre défense, relativement à la nourriture, que les animaux morts, le sang qui a coulé et la chair de porc ; car c’est une abomination, une nourriture profane sur laquelle fut invoqué un autre nom que celui de Dieu. Si quelqu’un y est contraint, que ce soit par le besoin et non pas par l’appétit sensuel ou comme transgresseur ; certes. Dieu est indulgent et miséricordieux.

Voici donc les quatre premiers interdits alimentaires dans le Coran :

- La bête morte
- Le sang
- La viande de porc
- L’animal abattu au nom d’un autre que Dieu.

 

IL FAUT ABSOLUMENT REFUSER CETTE GENERALISATION ET LUTTER CONTRE L’ENVAHISSEMENT DE LA BABARIE SOUS TOUTES SES FORMES!!!

Invasion raciste ! dans coup de gueule g_26991

 

Quand l’inconscient décide !

Je me souviens d’un temps passé où encore apprentie d’internet, mon psy de patron m’avait confié la charge de créer un yahoo groupe afin que ses patients puissent correspondre entre eux.

Un temps bien éloigné où MSN faisait ses débuts donc où la convivialité existait encore…

Il était effectivement important ce groupe car les messages, le soir et le dimanche surtout, fusaient de toutes parts. Monsieur y était inscrit mais n’intervenait jamais, ce que je considérais moi à l’époque et encore maintenant d’ailleurs comme une sorte de voyeurisme.
Et, c’est d’ailleurs à ce propos que je l’avais entre ( ) menacé de quitter ce groupe.

Bref, revenons à nos boutons ! Car c’est bien de cela qu’il s’agit.
J’ai passé des semaines à créer ce groupe, à le faire fonctionner, à l’animer, à le décorer, afin qu’il soit le plus agréable possible d’y déposer et échanger mots et maux.

Mais mon animosité par rapport au Monsieur grandissait, ma colère grondait et mes menaces restaient à l’ordre de chaque jour.

Jusqu’au moment où…Il m’eut fallu me rendre chez l’une des analysantes afin de l’aider à entrer sur le groupe et lui expliquer également toutes les fonctionnalités de celui ci et arriva l’acte manqué réussi !
Par je ne sais et ne saurais jamais quels moyens ; la dite analysante se trouva intégrée comme prévu dans le groupe et moi m’en trouvais dans le même temps exclue et impossible d’y remédier, la seule et unique personne qui pouvait me faire entrer à nouveau était Monsieur…

Imaginez la suite…

Le lendemain, lui faisant face, je lui expliquais le problème tout en m’attendant et en m’infligeant moi même le sourire entendu de Monsieur :

- Vous vouliez sortir me semble t’il ! Vous êtes donc sortie !

Là dessus il tourna les talons rentrant dans sa tanière et moi la mienne. C’est ainsi qu’à quelques mètres l’un de l’autre, nous avons échangé toute la journée des mails concernant ce qui pour moi n’était qu’une simple erreur et ce qui pour lui restait un acte manqué réussi.

Les patients sur le groupe me reclamaient, m’envoyaient des mails, lui demandaient de me réintégrer…
Il le fit… 3 mois plus tard… Lorsque j’eus intégré et compris que contrairement au conscient, l’inconscient lui n’a pas de sentiment et qu’il est parfaitement capable de prendre la décision que consciemment et sentimentalement parlant nous étions incapables de prendre.

Acte manqué réussi OUI car quelques jours plus tard je créais un groupe parallèle où tous les patients me rejoignirent ; moi quittant de par le fait le premier groupe et excluant par là même Monsieur !

Tout cela pour dire à celle qui s’y reconnaitra que ce n’est pas une fin mais un début !!!

Quand l'inconscient décide ! dans Les thematiques peinture_9f4924aa6c_big

 

Comme le ‘Voilà’ de Zoé !

Ma petite ruche bourdonne, ma petite ruche se promène, ma petite ruche s’instruit, ma petite ruche travaille tout simplement et désolée si ça dérange mais je ne suis pas la reine de cette petite ruche. Je n’en suis que les alvéoles, la reine c’est l’analyse !

Les alvéoles ?
Mes mots, sans doute !
Mots posés sur des maux que ma petite ruche retiendra…
Ma manière de voir l’analyse !
Un dépôt définitif dont ma petite ruche saura se servir pour l’avenir…

Dans mon cabinet, comme dans les écrits, il est interdit d’interdire.
Flatteurs ou pas les mots fusent et s’évadent, peu m’importe ma petite ruche est libre !

En guenilles ou en costumes ; en tailleurs ou jeans troués
Que m’importe !
Ma petite ruche est là et a souhaité l’être !!!

Bourrée ou sobre ; camée, énervée ou sereine
Que m’importe !
Ma petite ruche ne se sent jamais jugée et ma porte est toujours ouverte !!!

TOUT DIRE !
Je l’ai repris oui, mais je l’applique, parce que c’est ainsi que l’on guérit !

Ma petite ruche butine et si certaines fleurs ne souhaitent pas être butinées par elle, qu’importe, elle butinera sur des terres plus propices…

Comme le ‘voilà’ de Zoé est apprécié ici, les dégâts du silence par contre n’y ont pas place !

Comme le 'Voilà' de Zoé ! dans Lacher prise

 

 

 

 

 

 

 

12

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


SAVOIRS AUTONOMES |
LE CHABA |
Collectif des Hauts de Cham... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un autre regard sur soi et ...
| COLLECTIF49
| GUAT Clément