• Accueil
  • > Archives pour octobre 2010

Archives pour octobre 2010

Et ça continue : Fichage ethnique à la SNCF?

A LIRE

France2 – Envoyé spécial du 28 octobre

Mon amie Christine, médecin généraliste travaillant en campagne comme moi, vient de me faire part de cette émission et de son contenu où une fois de plus nous nous prenons pour l’élite ; les meilleurs des meilleurs :

Charter pour les études
Un reportage de David Cantinaux et Marianne Kerfriden.

Ils voulaient être médecin, vétérinaire ou manager. Mais pour intégrer les grandes écoles ou les universités d’élites françaises, ils doivent réussir des concours, ou passer deux à trois ans en classes préparatoires. Alors certains préfèrent quitter la France. Lilas veut être médecin. Son « rêve de petite fille » s’est effondré à la fin de sa première année à la faculté de médecine. Au lieu de se résigner, elle est partie en Roumanie, le nouvel éden des étudiants en médecine. Pour Henri, le choix de la Belgique était naturel. Malgré l’obtention de son bac avec « mention bien », il a rejoint l’école vétérinaire de Liège en Belgique. En France, il se sentait brimé, dévalorisé. Aujourd’hui, diplôme en poche, il a déjà trouvé un emploi. Julie et Johanna ont quitté la France pour intégrer une école de commerce : HEC Montréal. Ces étudiants portent un nom : « les free movers ». Ils sont de plus en plus nombreux à s’expatrier en dehors d’Erasmus et des programmes d’échanges internationaux. 

Voici les mots de Christine :

France 2 envoyé spécial nous a beaucoup déçus avec le reportage de jeudi soir sur les fac Roumaines. Ils ont dénigré leur enseignement, et cela nous a beaucoup choqués, car à l’heure actuelle ils feraient mieux de se poser la question du pourquoi de la désertification médicale libérale… Actuellement heureusement qu’il y a des médecins étrangers pour soigner les français……………
Christine

Mais pour qui nous prenons nous donc ?
Nous avons les pattes dans le fumier mais nous osons ENCORE et TOUJOURS dénigrer ce qui nous semble inférieur et sur quels critères ??? Nous avons deux médecins roumains ici depuis quelques mois et heureusement ; je les salue pour leur courage d’être là et surtout l’un des deux qui a laissé son épouse en Roumanie car elle termine ses études et tout ça pour quoi ? Pour être traité de la sorte par des médias ‘léche cul’ d’un gouvernement totalitaire.

MERCI et BRAVO Christine !
 

Etre psy AUJOURD’HUI !

Reich n’était pas marxiste par hasard car comme Marx il observait l’évolution des sociétés humaines !

Jetons un oeil sur l’évolution de cette société :

Où sont passées ce que nos anciens appelaient ‘les veillées’ ?

Où sont les conseils de familles ?

Où est la famille… ???

Être psy aujourd’hui c’est prendre en compte cette évolution partant du début de la psychanalyse à nos jours.
Pouvons nous être psy aujourd’hui comme on l’était dans les années 1880 ?
Avez vous lu dans l’article précédent ce qu’était cette société dans les années 1880 ? Voulez vous vraiment considérer que rien n’a évolué ?

Moi pas !

Être psy aujourd’hui c’est descendre de ce nuage où l’on se prend pour dieu avec des ‘hum hum’ plein la bouche comme les curés dans un confessionnal.
Etre psy aujourd’hui c’est mettre le nez au dessus des poubelles et tenter de faire voir à ses patients qu’il existe un ciel bleu et un rayon de soleil au dessus.

Écouter sans parler cela signifie quoi au juste ?
Moi je sais et à vous de trouver à la semaine prochaine !

Mais comment peut on écouter en restant passif devant la douleur, écouter sans émettre le moindre mot d’encouragement, écouter sans faire preuve de compassion, comment ?

Quelqu’un qui tombe dans la rue devant vous, vous passez votre chemin tranquille en oubliant cette personne parce que vous en croisez d’autres ?
Pour moi rester passif aujourd’hui en étant psy revient à ça !

Comment une personne qui est déjà à terre piétinée par son passé peut se relever seule par le simple fait d’être ENTENDUE ; ÉCOUTÉE c’est encore autre chose car lorsqu’on lit que certains psy bien pensants font des mots fléchés durant les séances ça me laisse pensive quant à l’écoute accordée…

Aujourd’hui entendre ou écouter ne suffit plus !
Votre collègue de travail vous entend ou vous écoute
Votre conjoint vous entend ou vous écoute
Votre voisin vous entend ou vous écoute
Est ce pour cela que vous allez leur faire un chèque ?

Être psy signifie avoir une certaine connaissance c’est pour cela que l’on vient à nous.
Bien sur c’est à vous de faire le travail, mais ce n’est pas non plus une chasse au trésor ou le jeu ‘tu brules – tu refroidis’ !

Considérer que la psy doit rester en l’état d’origine c’est considérer que ce qui s’est produit pour Satchwe est encore une réalité d’aujourd’hui !

La sociologie est intimement liée à la psy ne pas en tenir compte est dangereux !

Ne pas aider verbalement une personne harcelée au travail est dangereux ! Freud en avait il ? NON !!!

Oui je suis là où on a besoin de moi et je ne ferme pas mon cabinet car mon portable reste ouvert 24h sur 24 et 7 jours sur 7 mais étrangement mes patients s’en servent rarement ; pourquoi ?
Simplement parce qu’ils savent qu’ils peuvent le faire !

Ce qui se déclenche dans nos murs ce sont des bombes à retardement et laisser un patient seul sur un terrain miné revient à un ‘non assistance à personne en danger’ la psychée est fragile et un rien peut tout faire sauter, on ne peut pas laisser nos patients à la rue.

Alors oui, je suis à leur côtés là où ils ont besoin de moi car pour certains s’ils y sont allés c’est suite à leur chemin avec nous ; mais sont ils assez forts pour y être seuls ? A une audience de tribunal face à un employeur par exemple ! Seront ils assez fort sans cette personne qui leur a dit qu’ils le seront ?

Si l’on commence ce métier on le fait jusqu’au bout ou pas du tout et pour ceux qui diront que travailler ainsi c’est infantiliser mes patients, je répondrais que lorsqu’ils me disent ‘au revoir’ c’est qu’ils sont guéris et je ne les revois plus !
Où est l’infantilisation là dedans ?

Je sais que les critiques se feront nombreuses mais j’assume ma façon de penser !!!!!!!!!!!!!!!

Etre psy AUJOURD'HUI ! dans Les thematiques bonheur-detruire

 

 

Vénus Noire ou Vénus Hottentote

Et pourtant, à cette époque, l’on appelait les noirs : des sauvages !

Il est dommage qu’il faille la sortie d’un film pour que l’on s’interesse au sort de cette femme.
Il est dommage que cela ne soit pas inscrit dans le programme scolaire.
Il est dommage que l’on cache nos crimes et montrions du doigt ceux des autres.
Il est dommage que beaucoup refusent de comprendre les dommages sur tout un peuple…

Avec un peu d’efforts l’ethnopsychanalyse est à la portée de tous et si tous la portait le monde tournerait mieux dans le sens de se comprendre les uns et les autres, se respecter les uns et les autres : dans et avec nos différences.
Pourquoi un peuple aurait il le droit de dire « pas bien » sous prétexte que dans sa culture ce n’est pas bien ???
Le bien et le mal sont relatifs, tout comme beauté et laideur ce ne sont que des critères culturels.

Du sort de Satchwe nous pouvons retirer beaucoup de choses sur nous mêmes et surtout beaucoup d’humilité, sa morphologie n’etait pas une monstruosité mais une caractéristique des femmes Khoisan.

Si une femme mannequin d’aujourd’hui osseuse au point que si elle perd un autre kilo ce ne sera qu’en perdant un bras faisait un voyage dans le temps et se retrouvait du temps de Rodin on la regarderait comme une monstruosité certes, mais elle ne serait point traitée comme l’a été Satchwe, car ce sort est réservé uniquement aux noirs et uniquement sorti de notre cerveau de race supérieure blanche.

Nous sommes les sauvages et la description qui va suivre vous le confirmera :

Née dans la région Khoi-Khoi en Afrique du sud, elle s’élève seule avec ses frères et soeurs ayant perdu ses parents dans sa prime enfance, Satchwe comme tous les africains de cette époque ne demandait rien à personne et surtout pas aux blancs, là bas à cette époque et encore aujourd’hui un enfant est élevé et éduqué par tout un village, l’absence des parents n’est pas vécue comme chez nous, mais là encore une fois ce sont nos critères qui priment.

Elle n’a rien de monstrueux notre petite Satchwe dans cette partie de l’Afrique, elle est même jolie !

Elle est jolie jusqu’à ce bateau qui la transportera loin de chez elle, loin des siens, loin de sa vie…

Exhibée en tant que monstre que l’on peut même toucher dans ses parties les plus intimes (après tout les noirs (es) ne sont que de vulgaires animaux à cette époque) ; objet sexuel également puisque certains blancs voudront tester cette masse voluptueuse de femme…
Elle mourra jeune et il sera dit qu’elle mourra d’une maladie pulmonaire ; mais il est fort probable que la triste réalité fut qu’elle mourra de la syphilis contractée grâce aux bons soins de ces messieurs blancs.

Son calvaire ne s’arrêtera pas à son décès, car rien d’elle ne sera respecté. Elle sera disséquée après que l’on eut fait un moulage de son corps ; ses fesses et ses organes génitaux seront conservés dans du formol. Ses « restes » seront exhibés au Museum d’histoire naturelle de Paris, puis au trocadéro pendant l’exposition universelle de 1889 pour la célébration du centenaire de la Révolution française.

Ce ne sera qu’en avril 2002 après huit années de batailles juridiques et diplomatiques que Satchwe retrouvera un semblant de dignité ; lorsque ce qui restera d’elle sera enseveli selon les rites africains et pour ceux qui connaissent la mort vue par les africains et les rituels qui doivent s’en suivre se sont presque 200 années de souffrance, d’humiliation et d’errance que cette jeune femme aura subies.

Oui, les sauvages se sont bien les blancs, vous me direz  » à cette époque » mais aujourd’hui encore, comment regardez vous les femmes noires ?
Et comment pensez vous qu’elles se voient à nos yeux ?

Elles sont belles; intelligentes, en un mot un seul : FEMMES !

Vénus Noire ou Vénus Hottentote dans carton rouge femme_noire

 

 

 

 

Plein les yeux…

Demain je rentre mais avec des images superbes plein les yeux !

D’abord bien sur le sourire de ma petite fille et le regard plein de joie de ma fille ; un regard rassuré car sa maman ça y est va habiter Marseille !

A 15 minutes de chez elle mais la psy de campagne reste à la campagne, je change juste de campagne…

OUI plein les yeux de donner du bonheur !!!

Demain, dure journée car j’accompagne Amélie pour la première fois chez son avocat c’est pour cette raison que j’écourte mais vacances mais :

je suis femme

je suis mère

je suis psy

n’en déplaise à certains…. Que nous oublierons vite !!!!

Une pensée à vous tous et toutes, chers habitués de mon blog
 

Bonsoir à tous et toutes

Voilà, un petit coin de wifi et je passe vous faire une petit signe !

Ce matin je me suis promenée dans les collines, le soleil pointait son nez après une nuit de fine pluie, les parfums qui se dégageaient de la terre et des arbres… Un rêve…

Tous les gens que je croise ont le sourire et disent bonjour… Un rêve aussi…

Ecrire me manque un peu le soir mais je me vengerai en rentrant !!! :-)

Il est bon de se ressourcer en pensant également à la sérénité que j’apporterai à mes patients en rentrant.

A bientôt de vous lire et de vous écrire !

 

 

Pause !

Demain je pars retrouver ma fille et ma petite fille dans les collines de Pagnol…

Pagnol !

Le premier homme je crois à m’avoir fait pleurer, en le lisant d’abord, puis dans la voix et les larmes de Raimu…
Les films de Pagnol respirent la fraicheur de ces gens qui existent encore…

Mon ami Pierre parle de ses collines avec des sanglots dans la voix, il les a connues sans tours, sans bruit autre que celui des cigales…

Son épouse Martine, vous n’avez qu’une crainte c’est qu’elle retourne dans sa cuisine, tant les plats provençaux s’accumulent sur la table et
‘qu’il faut la finir hé la tapenade que sinon vous allez me la gacher’

Oui, ils existent encore ces gens tout droit sortis des livres de Pagnol, ces gens qui vous donneraient leur chemise, la seule qui leur reste simplement parce qu’en écoutant Marseille, en les écoutant parler de Marseille, sans parler de vous car pour cela il vous laisse la place et ô combien elle est grande. Mais en les écoutant des heures entières, je vous assure qu’ils finissent par vous dire que vous êtes plus marseillais qu’eux métenant….

Oui, là aussi, il suffit d’écouter parfois pour être aimé !!!!!!!!!!!!!!!!

Je passerai vous voir chaque soir et vous laisserai quelques mots mais surtout je penserai à vous en déposant une rose sur la tombe de Pagnol.

J’ai tenté de mettre l’accent dans ce que je viens d’écrire et vous enverrai les cigales…

Bonne semaine !

Pause ! dans amitie 2ef51ab3-69cf-44b4-ad4d-314cb3ef4bd3

 

 

Parfois c’est difficile… (ames sensibles s’abstenir)

Oui difficile d’entendre, entendre l’humain, entendre ce que signifie être humain, entendre les personnes qui soignent ou apprennent à le faire.

Ce soir comme toutes les semaines j’ai écouté ma petite Flo, petite étudiante infirmière en dernière année; ce soir elle avait des larmes, ce soir elle était choquée et difficile pour moi de rester à l’écoute sans être touchée par ce qu’elle me disait.

Elle a assisté à sa première IMG (interruption médicale de grossesse) à 23 semaines.
Les détails je les entends encore, tout en voyant encore les larmes de Flo

Même si je n’ai rien vu de ce qu’elle a vu, j’ai des images tant sa description était troublante….

…… Habiller le foetus avec des habits de poupée (achetés par les sages femmes) ………. Prendre des photos parce que parfois les parents les demandent longtemps après…. Placer le foetus dans un tupperware acheté au supermarché parce que rien d’autre n’est prevu pour ces circonstances……. retiré l’étiquette ‘casino’ du tupperware…Puis mettre le tout au congélateur……….

Oui c’est difficile parfois d’entendre !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Parfois c'est difficile... (ames sensibles s'abstenir) dans Lacher prise hotcandice_Tristesse_larme

 

La peur de guerir autrement

Je m’interroge sur ces sos lancés auxquels je réponds…
Ces demandes d’aide urgentes auxquelles je réponds…

Et lorsque…
Oui lorsque je propose d’aider ou lorsque je dirige ces personnes vers quelqu’un qui peut le faire, comme un souffle sur une chandelle, ces personnes disparaissent………

Que signifie ces demandes ?
Que signifient ces disparitions ?

Ou vont elles ????

Elles me font penser à ces personnes qui vont consulter un médecin, qui attendent à vos côtés dans la salle prévue à cet effet et qui disparaissent juste avant que leur tour arrive et elles sont connues pour cela, pour faire le tour des salles d’attente et disparaître…

Le dernier en date est un jeune homme qui peut être me lira d’ailleurs.
Mails après mails m’informant de sa souffrance dans les attaques de panique, de sa lassitude de ne pas être compris et moi de lui répondre mails sur mails, que je pouvais l’aider, qu’il pouvait m’appeler pour que nous en parlions…

Il m’appelle – 1ère étape !
Je parle longuement avec lui, je lui explique que je connais bien cette souffrance et plus je parle avec lui et plus j’entends plus je comprends que comme souvent derrière ces attaques de panique se cache une douance ; je sais maintenant où il habite, je sais qui peut l’aider et je le dirige vers mon amie Raymonde Hazan spécialiste de la surdouance et de ses effets sur le psychisme.

Il me promet de l’appeler, ce qu’il fit. Ray m’en fait part quelques heures après un dimanche.
Je connais Ray, je sais comment elle travaille puisque nous travaillons quasi de la même manière, dans  » le : peu importe le temps… Peu importe le jour… Peu importe l’heure…  » le tout est de soulager et de guérir !

Il est seul, il a peur et il souffre, Ray lui propose de lui ouvrir sa maison un dimanche; de le prendre en consultation toute la journée si nécessaire et même, lui propose une chambre d’amis si il a si peur d’être seul après une longue journée de thérapie, s’il a peur que ses angoisses reviennent.

Il a raccroché…
Il ne l’a jamais rappelée…
Ni moi d’ailleurs…

Alors pourquoi ?
Pourquoi cette peur après tant de plaintes de se sentir incompris par les psy et délaissés par eux ?
Pourquoi ne pas prendre la main tendue qui peut sauver ?
Pourquoi ne pas écouter la voix douce et ferme de Ray qui lui ouvrait la porte vers la guérison ?

Pourquoi crier au loup si loup il n’y a pas ?????

 

PS : à lire : LE SECRET DES SURDOUÉS DE RAYMONDE HAZAN et aux détracteurs de Ray je signale qu’en ce lieu même ils n’ont pas leur place et à la place de déverser ici leur venin qui ne passera pas je leur conseille la lecture de « Vos gueules les psy » du même auteur…

 

La peur de guerir autrement dans Les thematiques ERRANCE

 

CRS, une bière à la santé des manifestants !

Vendredi 15 octobre, en marge des manifestations lycéennes, au Perreux-sur-Marne, des CRS se sont offerts une pause binouze sur le trottoir.

Une nouvelle forme de délinquance ?

 

123

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


SAVOIRS AUTONOMES |
LE CHABA |
Collectif des Hauts de Cham... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un autre regard sur soi et ...
| COLLECTIF49
| GUAT Clément