Archives pour avril 2011

En réponse

Les plus agés comprendront cette phrase :

 » Pouce je passe »

Lorsque j’étais enfant, un spot publicitaire avait été fait afin de permettre aux enfants de traverser dans les passages protégés sans danger en levant le pouce !

C’est un peu là où je suis, sur un passage protégé et je lève mon pouce en pensées afin que la circulation autour de moi me permette de passer en toute quiétude de l’autre côté de ma route.

Ce qu’il y a de l’autre côté de ma route m’appartient et n’est pas sans pavé, ni inquiètude, ni incertitude.

Ma seule certitude est qu’il me tient la main pour traverser et la serre plus fort lorsque je trébuche.

Penser à soi n’est pas oublier les autres et j’ai donné des clés mais je ne peux pas ouvrir les portes pour vous ; des portes il y en a toujours encore faut il vouloir les voir…
Si vous parlez ‘abandon’ je vous dirai que cela est dans votre passé ancien et non dans le proche, l’abandon remonte à votre enfance et non à mon absence.

J’ai vidé mon panier de dons, à 50 ans l’important est d’avoir reconnu qu’il était vide et non continuer à gratter pour finir par m’y engloutir.

Vous restez dans mon coeur et ma porte est ouverte, mais mon pouce est levé pour vous dire ‘je passe’ !

Je réponds ‘présente’ aux demandes de mes filles à celles de ma petite fille et je fraye un chemin à l’homme que j’aime dans une société qui ne sait même pas encore que la Pologne est en europe ; malgré tous ses soucis, son passé et ses inquiètudes actuelles et à venir, il me porte et m’aide à porter ma petite famille, plus il ne pourra pas ou plus, comme moi…

Je l’ai dit à certains et je le redis ici  » si je le perds je me perds  »

Alors oui je vous aime, oui je pense à vous, oui vous ferez toujours partie de moi

MAIS

Pouce je passe !

En réponse dans Lacher prise efe-marseille

 

Juste toi…

Ces quelques larmes restées dans tes yeux
Ce matin, j’aurai voulu que tu les laisses couler
Pour les essuyer
Pour te consoler
Moja wielka milosc
La vie est devant toi
Dans mes regards, dans mes sourires, dans mes mots…
Dans tout ce qui est nous…
Nos souffrances passées nous les partageons
De la vie derrière toi ne retiens qu’une personne
Que j’aime sans la connaitre
Je sais qu’aujourd’hui fut dur pour toi
Mais demain…
Main dans la main…
Nous ferons face à tout cela
Comme à tout ce qui nous fait front !

Pour la vie… Plus un jour…

Juste toi... dans perso

 

 

Le deuil – un trouble mental ou les cinglés de la psychiatrie et les petites pilules au pouvoir !!!

Le chagrin suite à un deuil pourrait bientôt être diagnostiqué comme trouble mental suite à une proposition dont les critiques craignent qu’elle pourrait conduire les médecins à pousser à la consommation de psychotropes en cas de « chagrin dû au deuil ».

Les psychiatres chargés de réviser la « bible » officielle des maladies mentales recommandent des changements qui faciliteraient le diagnostic d’une dépression majeure chez les personnes endeuillées depuis peu. Au lieu d’avoir à attendre des mois, le diagnostic pourrait être fait deux semaines après la perte d’un être cher.

L’édition actuelle du DSM (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) – un guide influent utilisé dans le monde entier – exclut les gens récemment endeuillés du diagnostic de trouble dépressif majeur à moins que les symptômes ne persistent au-delà de deux mois. On appelle cela « exclusion du deuil », la théorie étant que le chagrin « normal » causé par un deuil ne devrait pas être catalogué comme trouble mental.

Mais dans ce que les critiques considèrent comme une suggestion potentiellement désastreuse inclue dans les propositions de changements pour la cinquième édition du DSM, « l’exclusion du deuil » serait supprimée du DSM.

Les partisans de cette proposition arguent qu’une dépression majeure, c’est une dépression majeure, qu’elle survienne après la perte d’un être cher, d’un travail, l’échec d’un mariage, ou tout stress majeur de la vie. Supprimer « l’exclusion du deuil » permettrait aux gens de recevoir un traitement plus tôt.

Mais les critiques craignent que les personnes souffrant de symptômes tout à fait prévisibles en cas de deuil ne soient catalogués comme « malades » mentaux. Le Dr. Allen France dit que cette proposition rendrait pathologique une émotion humaine normale et pourrait accroître encore davantage les prescriptions de psychotropes.

« C’est un désastre », commente Frances, un éminent psychiatre américain qui a présidé le groupe de travail responsable de l’édition actuelle du DSM (actuellement en cours de révision). « Imaginez que vous perdiez quelqu’un que vous aimez et que deux mois plus tard, vous vous sentiez triste, dormiez mal, n’ayez de goût à rien, ayez peu d’appétit et d’énergie. Ces cinq symptômes sont tout à fait typiques du processus normal de deuil, mais le DSM-5 vous diagnostiquerait comme souffrant d’un trouble mental. »

Commentaire: Comme l’a commenté un lecteur :

En gros, ces gros malades mentaux de psychiatres redéfinissent les émotions humains comme étant des maladies mentales. Par exemple, si un parent décède et que vous êtes triste, ce qui est normal chez les êtres humains sains et normaux, on vous prescrit des pilules car chez ces connards, c’est une maladie mentale, la tristesse.
D’autres états naturels sont en proie d’être labellisés comme maladies mentales, comme la timidité, le fait de ne pas avoir confiance dans son gouvernement, le fait d’être actif et indépendant, etc. En gros, le fascisme absolu.

En bref, bienvenue dans le Meilleur des mondes.

À lire aussi : Il n’y a aucune définition du trouble mental

SOURCE

ROACCUTANE ! NOUVEL APPEL

A lire absolument !

Ne perdez pas la vie , ni l’esprit, pour quelques boutons…

 

ASSOCIATION DE VICTIMES DU ROACCUTANE ET  GENERIQUES

 

 

Pour toi Maïly !

Ce soir nany pense à toi très fort
Oui comme souvent ma petite fée d’or
Je regarde cette vidéo de tes deux ans
Où tu tiens tête merveilleusement à ta maman
Ça vois tu c’est le privilège des nany
S’emerveiller là où maman crie
Dans tes mots posés ‘non – assez – aête’
Je retrouve vois tu celle qui te tient tête
Tes toutes premières bêtises nous les faisons pas à pas ensemble
Et lorsque tu dis ‘auwoi’ pour partir avec nany  maman tremble
Car honnête
Tu répètes
Maman rouspète
Maman dira ‘ah bravo nany !!!’
Mais tu ne retiendras que ‘bavo nany’ !!!
‘Allez on y va’ ton petit sac suspendu à ton bras
‘Na nin nany tu ien’ et promener on ira
Petit brin de bonheur
Touché par le malheur
Tu montres la photo de ton papa
Comme tu montres ce qui est à toi
Plus forte tu grandiras
Et ton ‘non’ te servira
A la fois petit ange et petit démon
Nous t’aimons…

Pour toi Maïly ! dans Lacher prise kadi_4297018_enfant_asiatique_001

 

Les ressortissants européens

L’on s’imagine qu’en France ‘grâce’ à l’Europe, nos ressortissants sont un peu moins considérés comme des ÉTRANGERS venant manger le pain des français…

Mais que nenni !

J’en apprends beaucoup sur ce triste fait en me battant au côté de Surbit ; j’ai même appris récemment que des ressortissants européens vivant tout à fait tranquilles et en famille d’origine espagnol et portugaise se sont vus expulsés du jour au lendemain.

Ils ont le droit de circuler mais pas de s’installer et là est toute la différence !

Niveau couverture sociale, s’ils ne viennent pas avec celle de leur pays d’origine, une seule solution travailler (encore faut il trouver lorsque l’on ne parle du tout la langue) mais gentiment l’on vous propose l’AME logiquement réservée aux étrangers en situation irrégulière ce ‘cadeau’ est en fait uniquement là pour pouvoir suivre et fliquer ces européens qui ne sont ni plus ni moins que des étrangers…

Plus de trois mois en France ils doivent se présenter à la prefecture du département, mais non ils ne doivent pas le faire car ils prenent le risque d’être envoyés chez eux… Qui croire… Qui écouter ????

Tout ce que je sais c’est que mon homme n’est pas à l’abris d’un retour non souhaité en Pologne ; bien que, comme il me dit ‘je suis propre’ sous entendant qu’il n’a aucun casier judiciaire, ni commis aucune infraction.

La FRANCE… Cher pays de mon enfance… Tu as la mémoire bien courte et bien dangereuse !!!!

Les ressortissants européens dans A lire poing

 

Embarqué au poste à 7 ans ! (à lire absolument)

Un grand malfaiteur de 7 ans et ses comparses de 10 ans : un remarquable coup de filet de la police d’Angers. Il faudrait aussi songer à marauder du côté de la halte garderie pour repérer les futurs truands : remonter les filières, prendre le mal à la racine… quel boulot ! Rue 89, qui nous raconte l’affaire, rapporte cette explication du commissariat : « Si on les laisse faire, ça peut dégénérer. C’est un début. Ils finissent par casser des abris de bus. » Waouh !

Alors, à quels méfaits s’adonnait cette bande organisée ?

Ces bandits, quatre filles et un garçon, sans scrupules opéraient le mercredi, et au lieu de mettre à profit ce jour vaqué pour réviser leurs partiels, ils consacraient leur temps à jouer dans la cour de l’immeuble. L’oisiveté est la mère de tous les vices, ont aussitôt pensé les policiers à qui on ne la fait pas, et derechef ils ont ouvert une enquête de flagrance, bien décidés à ne pas laisser une nouvelle zone de non-droit s’installer.

Et bingo !  Ces redoutables hors-la-loi jouaient ostensiblement, sans même se cacher, bafouant l’essence de la valeur travail, et pire : ils faisaient des dessins sur les murs avec des copeaux de bois. Ca commence comme ça, et ça finit par le braquage de banque. Eh oui, réfléchissez deux minutes ! Que fait l’enfant qui dessine ? Il s’invente un monde meilleur, et comme il ne pourra pas l’atteindre, il sombrera dans les hold-up. C’est tout tracé. Le dessin d’enfant devrait être interdit.

Du délire absolu.

Les policiers ont embarqué les cinq enfants dans la plus grande discrétion, alors qu’ils étaient dans le jardin d’un groupe de petits immeubles en U, avec les parents juste à proximité. Un coin très tranquille. Une maman explique « J’ai l’habitude de laisser mes petites filles. Le jardin est protégé par une grille très haute et je jette des coups d’œil de temps en temps par la fenêtre. Si elles ont besoin de quelque chose, elles peuvent m’appeler. »

Une grande sœur, depuis la fenêtre, a vu les policiers embarquer ses deux petites sœurs, des jumelles de 8 ans : « Je leur ai demandé ce qu’ils faisaient, ils m’ont dit qu’elles dessinaient sur les murs et qu’il fallait aller les chercher au commissariat. »

Du côté des policiers, c’est un délégué du syndicat SGP-FO qui plaide : « Les collègues ont parlé cinq minutes avec les gosses avant de demander où habitaient leurs parents, Personne n’a répondu. On ne les a pas ramenés au poste parce qu’ils avaient gribouillé les murs, mais parce qu’ils étaient livrés à eux-mêmes. S’il s’était passé quelque chose, on aurait sûrement parlé de la faute des policiers ! »

Bien vu : si les policiers n’étaient pas intervenus, les enfants auraient continué à dessiner, en toute impunité.

Ces efforts méritent d’être encouragés, et je me permets donc d’adresser à la police d’Angers quelques pistes pour ouvrir de nouvelles enquêtes.

source

Qu’est ce que la psychanalyse ? Qu’est ce qu’un vrai psy ?

J’en ai assez d’entendre ici des éloges sur les pseudo écoles reconnues et sur les pseudo vrais psy !
Je sais ce que j’entends chaque jour dans mon cabinet !
Je sais que je vois arriver des personnes épuisées par des pseudo vrais psy.
Des personnes qui après des années d’errance passant d’un vrai psy à un autre vrai psy n’ont pu récolter au cours de toutes ces années que des

 » Bonjour – hum hum – A la semaine prochaine »

Si les fameux ‘hum hum’ des pseudo vrais psy on déjà sauvé des vies qu’on se le dise et surtout qu’on me le dise !!!!

En général ces personnes sont aussi passées par la case ZOMBIS ressortant de chez le psychiatre après 7 ou 10 minutes d’entretien avec une ordonnance longue comme mon bras (oui j’ai vu des ordonnances de psychiatres qui après le premier rendez vous, seulement le premier, de quelques minutes, des ordonnances contenant jusqu’à 13 médicaments)

Ah c’est certain ! Ces personnes ne sont plus dangereuses pour elles mêmes ni pour les autres ; elles n’existent plus ; elles ne sont que légumes et si par malheur elle retourne voir le même psychiatre avec en discours ‘je ne vais pas mieux Docteur’ on ne les écoute pas davantage ! NON ! On leur rajoute un énième médicament…

Des dizaines de personnes sont arrivées et arrivent chez moi totalement détruites, usées, soit par des ‘hum-hum’ soit par des médicaments qui en plus de leur mal être terrible se retrouvent également castrées et sans libido grâce à une surcharge de chimie et le manque d’écoute et de paroles.

L’on me parle d’écoles reconnues mais cela me fait rire car je connais beaucoup de psy qui ont obtenu leur pseudo diplome de ses pseudos grandes écoles par une copine du copain de la bécane à Jules !!!
Eh oui les ‘passe-droit’ là aussi existent !

Des personnes arrivent chez moi en bout de course, ne croyant plus en rien et surtout pas en les psy.
Elles arrivent chez moi sur le conseil de leur médecin et/ou par le bouche à oreille se disant que c’est la dernière tentative…

Etre une fausse psy dans les écrits de Nemesis me flatte au plus haut point car je ne veux pas ressembler à ses ronds de cuir au cerveau en forme de tiroir caisse. A ceux qui font des jeux pendant que leurs patients leur parlent.
A ceux qui usent et abusent du transfert (lire : Quand l’analyste passe à l’acte)

La psychanalyse de papa est morte, seules les bases peuvent aider les petits enfants du siècle que nous sommes !

A quoi sert elle dans un burn-out ?
A quoi sert t’elle dans la perte d’un enfant par IMG ?
A quoi sert elle dans la perte d’un travail risquant de mener à la perte d’une famille ?
A quoi sert elle dans le harcèlement au travail ?
A quoi sert elle après un tragique accident de voitures laissant un handicap ?
A quoi sert elle lors de graves maladies comme la SEP et toutes les autres maladies génétiques ?
A quoi sert elle dans la dénonciation des abus sexuels ?

Nous sommes en 2011 me semble t’il !
Soigne t’on encore comme du temps d’Hippocrate ????
Rappelle t’on sans cesse aux médecins qu’ils doivent soigner de cette manière ???? !!!!!

Alors stoppe à l’hypocrisie !!!!!!!!!!!!!!

A quoi sert elle dans le maintenant et tout de suite cette veille bonne femme pleine de poussière que l’on tente de nous resservir à toutes les sauces !

Il faut avoir un douloureux passé pour comprendre la douleur et non sortir tout frais et dispo de Fac de psycho et/ou autres écoles et accrocher fièrement son diplôme pour ensuite pleurer devant une patiente qui conte ce qu’elle a subi dans un pays en guerre (oui cette patiente là aussi est arrivée chez moi me demandant si moi aussi j’allais pleurer…)

Seuls les résultats comptent et les résultats de mon travail je les vois jour après jour dans les sourires retrouvés.

Il faut avoir fait un long et douloureux travail sur soi pour parvenir à être une vraie psy !
Il faut avoir fait l’école que l’on a choisie pour être une vraie psy !
Il faut être humaine pour être une vraie psy !
Il ne faut pas fermer son cabinet ni son téléphone pour être une vraie psy !

Les seules et uniques fois où vous entendrez ‘hum hum’ chez moi ce sera parce qu’une laryngite me guète et non par habitude inhumaine du ‘j’en foutisme’ !!!!

Lire aussi  » le livre noir de la psychanalyse » et foncez aussi sur « Vos gueules les psy » où vous apprendrez comment les pseudo vrais psy violent leurs patientes sous couvert du transfert.

Être psychanalyste aujourd’hui c’est être sociologue, philosophe, humaniste et si l’on décide de devenir psy aujourd’hui c’est pour l’être 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 parce que la société vit ainsi.
Être psychanalyste aujourd’hui c’est le don de soi avant tout !

 

Qu'est ce que la psychanalyse ? Qu'est ce qu'un vrai psy ? dans Les thematiques SYMBOLE_PSY_carousel

 

 

Partir !

En septembre, après le décès de mon gendre, j’ai su qu’il me faudrait partir pour être auprès de mes deux trésors.
Mais en septembre, je pouvais encore dire ‘l’année prochaine’ ; puis dans les mois prochains ; j’en suis maintenant aux semaines qui viennent et passeront les jours…

Bien sur, vivre tout près de ma petite fééééeee qui a obtenu avec mention très bien le caractère de sa grand mère me comble de joie !
Bien sur, pouvoir soutenir ma fille et la décharger un peu de ce qui lui pèse est un rôle qu’il me plaît à tenir !
Bien sur…

Il n’empêche que, toutes ces années passées ici et toutes ces personnes avec lesquelles je travaille depuis tout ce temps vont me manquer terriblement. Nos relations d’entre-aide et de soutien. Nos relations de confiance et de présence…

Mes communications régulières avec mes amis(es) médecins avec lesquels nous avons tissé une véritable liaison pour nos patients communs, partageant nos ressentis, nos inquiétudes et nos soulagement ; avançant ensemble et combattant ensemble le mal être, superposant nos avis, additionnant nos opinions.

Mes amis(es) juristes, avocats, policiers et  autres  comptant sur moi et moi comptant sur eux ; sachant réciproquement que la moindre interrogation ou le moindre problème trouverait écoute rapidement.

Mes cop’s ortho phonistes ou ptistes avec lesquelles je partage l’aide et le soutien auprès de mes tous petits patients.

NOTRE kiné et même si nous en avons d’autres, je pense à lui particulièrement tant il est particulier dans son écoute aux maux et mots.

Oui, ce soir je pense à tous ces liens batis, construits, établis ; tout ce qui est important pour aider, soutenir, sauver des personnes ; soigner mes patients, patients dont je parlerai dans un autre « Partir », mais là je souhaitais m’attarder sur la SOLIDARITÉ et en profiter pour leur dire merci pour ces années de partage !!!

Partir ! dans Lacher prise 0204778001248776237

 

Deux fauteuils et un divan

Préparant mon départ sur lequel j’écrirai dans les jours prochains, je travaille depuis quelques semaines en ‘doublé’ présentant aux patients et patientes qui l’acceptent celui que j’ai choisi pour me remplacer ici.
Je l’ai choisi pour son sens inné de la compréhension des autres et de leurs souffrances, pour ce don d’écoute paisible et de paroles douces, pour sa présence à la fois imposante et rassurante ! Bon j’arrête là où ses chevilles vont enfler…

Si la présence du deuxième fauteuil dans mon cabinet interpellent certains et certaines, d’autres s’y sont adaptés d’une manière impressionnante adoptant et même appréciant cette double écoute et par la même cette aide doublée.

J’ai opté pour cette solution car comme je l’expliquerai dans mon futur article « abandonner » mes patients me fend le coeur et même si je sais que beaucoup continueront un suivi téléphonique avec moi, je sais que certaines souffrances ne peuvent s’exprimer qu’en face à face.
N’oublions pas que je travaille en pleine campagne, que les psy ne courent pas les rues et encore moins ceux qui comme moi sont et seront présents pour leurs patients 24 h sur 24 et 7 jours sur 7 !
Il était important pour moi de les confier à quelqu’un en qui j’ai une entière confiance.
Les séances à trois se déroulent dans une complicité parfaite de respect de paroles et de place, aucune gène de la part de mes patients et ce je pense parce qu’ils sont habitués à mon ouverture et qu’ils ont parfaitement compris que si MH est là c’est pour toutes les raisons que j’ai indiquées précédemment.
Après chaque séance nous communiquons lui et moi sur ces trois différents ressentis partageant nos avis et tentant ensemble de trouver comment aider.
Nos réactions face aux larmes, face aux rires, face à la souffrance sont certes différentes mais non apparentes et c’est ce qui est important dans ce que je nommerai traversée et non expérience car mes patients ne sont pas des cobayes.
Il n’est pas simple pour MH de prendre en route des histoires et vécus douloureux et je félicite sa vivacité d’esprit.
Oui, cette traversée que j’ai vécue avec mon pair de manière beaucoup plus violente et que là par contre je nommerai expérience, cette traversée donc est belle à voir et belle à vivre car à deux, ensemble, nous gagnons plus de sourires que de larmes.
Que ceux qui ont envie ici de crier à la ‘non-psychanalyse’ s’abstiennent de tous commentaires car c’est grâce à des initiatives comme la notre que l’on sauve et le patient et la psychanalyse.

Deux fauteuils et un divan dans Les thematiques
 

 

12

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


SAVOIRS AUTONOMES |
LE CHABA |
Collectif des Hauts de Cham... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un autre regard sur soi et ...
| COLLECTIF49
| GUAT Clément