L’amour dure t’il 3 ans ?

Cet article m’a plu avant de le commenter j’attends vos commentaires

:-)

Atlantico : L’adaptation cinématographique de « L’amour dure trois ans » sort ce mercredi. Frédéric Beigbeder avait écrit le livre. Il réalise également le film. Mais cette fameuse maxime fait-elle sens ?

Jean-Didier Vincent : « L’amour dure trois ans » ? Oh, vous savez, l’amour, je veux dire le lien, la fascination et le désir qu’on a pour quelqu’un, naît un jour puis disparaît. C’est dû à l’habitude. Ce qu’on appelle l’amour c’est le besoin de l’autre. C’est lié à l’ocytocine une hormone libérée au cours de l’orgasme et qui donne le plaisir dans le cerveau. C’est comme chez les animaux, chez les ouistitis, par exemple. Quand ils ont un lien avec une femelle particulière, ce lien est solidifié par la présence d’ocytocine qui entretient les circuits d’attachement avec un autre partenaire et crée un état de récompense : le cerveau est récompensé quand vous êtes avec l’autre. Ce système s’use, comme tout système. Même si vous aimez les frites, si vous en manger tous les jours, vous finirez par vous en détourner.

L’ocytocine correspond donc à l’hormone du lien : elle favorise les circuits qui créent dans le cerveau l’attachement à un autre individu. A un moment donné, les récepteurs de cette hormone se fatiguent, il n’y en a plus. Cela peut prendre un mois, un an ou plus. Cela dépend notamment de l’intensité de la rencontre : plus celle-ci est forte au début, puis elle risque d’être inefficace au bout d’un certain temps. On peut comparer ce mécanisme à une pédale sur laquelle vous appuyez : vous recevez une récompense, à force d’appuyer, d’appuyer, d’appuyer, celle-ci finit par ne plus fonctionner.  Vous êtes désensibilisé. C’est biologique : notre cerveau est une machine à recevoir des récompenses et des punitions.

Pourquoi trois ans ? C’est une durée crédible ?

C’est absurde. C’est un truc qui est devenu un gimmick. Cela peut être un mois ou deux voire toute la vie, si vous êtes malin ! Le désir n’est pas machinal, il est déclenché par des stimuli particuliers qui se construisent sur des circuits dans le cerveau qu’on appelle « circuits de récompense ». C’est ainsi que vous devenez toxicomane : quand vous aimez quelqu’un, vous êtes toxicomane de cette personne.

La différence avec la drogue qui vous rend addict, c’est que le plus souvent, pour l’amour, la passion s’atténue car des mécanismes contre balancent cela et conduisent à ce que la dépendance finisse par ne plus fonctionner.

Vous qui avez étudié ce sujet en tant que neurobiologiste, vous y croyez encore à l’amour ?

Ah, mais je ne crois qu’à ça ! C’est comme si vous me disiez sous prétexte que je connais les mécanismes de la faim ou de la soif, que je n’avais plus faim ni soif ! Les neurobiologistes ne sont pas mieux placés que les autres pour résister à l’amour.

N’auriez-vous pas un secret de neurobiologiste pour faire durer l’amour ?

Il faut d’abord en avoir envie. Quand vous êtes dépendant de quelqu’un, il n’y a pas de raison de changer. Ce qui se passe dans le cerveau reste chimique. Mais ce n’est pas pour cette raison que cela est moins noble que ce qui peut se passer dans les cieux.

Par ailleurs, vous ne tombez pas amoureux de n’importe qui, n’importe quand : tout est conditionné par votre histoire, votre enfance, aux  choses que vous avez expérimentées au cours de votre vie.  Parfois vous rencontrez quelqu’un et vous pensez qu’il s’agit d’un coup de foudre, sans savoir pourquoi. Vous trouvez alors que cette personne vous ressemble, presque comme si elle était votre sœur ou votre frère. En fait, c’est dans le cerveau que tout se passe, votre passé ainsi que d’autres paramètres interviennent. Tout n’est pas prévu cependant. Sinon, il suffirait d’insuffler un peu d’ocytocine et vous tomberiez amoureux. Ce n’est pas si simple.

Comme vous le savez peut-être, je joue un petit rôle dans le film de Beigbeder. Avec Pascal Bruckner et Alain Finkielkraut, je disserte à la fin du film sur ce qu’est l’amour. Et ce que je recommande pour garder son partenaire, c’est de faire l’amour. L’acte physique déclenche l’ocitocyne dans le cerveau. Les femelles ouistitis le savent très bien. Le sexe fait durer l’amour. Il faut donc baiser, baiser, baiser. C’est ça le secret d’un amour qui dure.

 

 

7 commentaires à “L’amour dure t’il 3 ans ?”


  1. 0 femmepsy 26 jan 2012 à 18:33

    L’amour est alchimie
    Magique…
    L’expliquer avec la science est dommage car il ne s’explique pas.
    Lorsque l’on Aime tout dans l’autre est magie ; son regard ; son sourire ; sa voix……
    Nul besoin du kamasutra car parfois l’avoir en nous juste quelques minutes représente un tel partage d’émotions qu’il n’ait besoin de rien d’autre…
    Ainsi sommes nous les femmes !

  2. 1 femmepsy 26 jan 2012 à 18:25

    Superbe commentaire Nathy !

    Et effectivement combien de femmes s’emmerdent en baisant et attendent que ce soit fini, que monsieur ait pris son plaisir sans même se demander s’il était partagé.
    Alors qu’à un moment il faut enfin comprendre qu’on ne partage plus rien et encore moins ça !

  3. 2 Nathy 24 jan 2012 à 23:07

    juste de belles paroles d’amour :
    http://youtu.be/Q1l40_qYZ94

    Et puis qu’importe le temps d’une histoire d’amour, que ce soit 1 semaine, 3 ans, 10 ans….le principal est de la vivre à fond et sans avoir de regrets

    AlainX, poses toi une question, pourquoi 95 fois sur 100 la femme…
    Ddieu merci je suis dans les 5%, pour faire l’amour il faut être 2, c’est un merveilleux
    moment de tendresse, de partage, d’union entre deux corps qui s’aiment. Alors pourquoi la femme « s’emmerde en baisant » ?

    Je ne suis pas d’accord avec les paroles de Brassens adressés à vous chers messieurs.
    Heureusement certains l’on compris !!!

    Brassens était un Homme qui avait tout compris à l’amitié mais rien à l’amour.

  4. 3 cecilia 23 jan 2012 à 20:47

    L’amour n’a pas de durer de vie. Il à toute ces chances de durer si les 2 personnes y mettent du leur, si ils y a des concession des deux cotés. Il y a tellement de choses qui rentre en compte.
    L’amour peut durer ou pas pour différentes raisons.
    L’amour peut grandir chaque jour jusqu’à vraiment être sûr que rien ne nous séparera.
    Il n’y a pas de date de fin pré-défini.
    On en décide ….

  5. 4 femmepsy 20 jan 2012 à 11:21

    L’amour créé l’ en vie
    Le sexe l’en vieux
    La démocratie oui mais avant tout l’ouverture d’esprit de celui qui permet ce droit de publier des conneries…

  6. 5 alainx 19 jan 2012 à 11:00

    Ocytocine
    Aussitôt baize
    ——–

    2 chanteurs sages ont répondu :

    Guy Béart :
    « Mes amours étaient bonnes
    Avant que les docteurs
    Me disent que deux hormones
    Nous dirigent le cœur
    Maintenant quand j’aime je suis content
    Que ça ne vienne plus de mes sentiments !  »

    Et, à propos de baiser à couilles rabattues et vagins pantelants
    George Brassens :

    Quand je pense à Fernande,
    je bande, je bande,
    (………)
    Mais, quand je pense à Lulu,
    là je ne bande plus »

    Ou bien :

     » 95 fois sur 100
    la femme s’emmerde en baisant
    Qu’elle le taise ou le confesse
    c’est pas tout les jours qu’on lui déride les fesses »

    Et sinon…
    Ce qui est bien en démocratie
    c’est que chacun a le droit de dire des conneries…

    ——-

    Et enfin ….
    Si vous voulez savoir ce que j’en pense, lisez mon blog ! (l’ancien notamment : rubrique « c’est quoi l’amour? »)

  7. 6 Nathy 18 jan 2012 à 23:59

    commençons par les ouistitis certains sont monogames et d’autres non, et là le mot « baiser » prend tout sons sens.

    Mais amour et baiser, est ce le bon mot ?
    Je crois que l’amour comme tous sentiments doit s’entretenir, l’entretenir chaque jour, faire des concessions mais sans pour cela se sentir dépendant. Bien sûr le besoin, l’envie, le désir sont présents mais la dépendance c’est comme tu le dis, que ce soit l’amour ou la toxicomanie, ça peut te bouffer, te tuer !!!
    L’attirance entre deux personnes, le pourquoi du comment ??? juste un coeur qui parle et contre lequel rien ni personne ne peut interférer.
    Confiance, partage, fidélité, écoute, présence ne sont ils pas les plus beaux cadeaux. Alors peu importe si cet amour dure tois ans, le principal n’est il pas de le vivre, le consumer à chaque occasion.
    Alors vivre son amour chaque instant, dans le présent est peut être une bonne solution.

Laisser un commentaire


Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


SAVOIRS AUTONOMES |
LE CHABA |
Collectif des Hauts de Cham... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un autre regard sur soi et ...
| COLLECTIF49
| GUAT Clément