Abus sexuels : arrêtez de dire ‘ce n’est rien…’

Le bilan ne change pas, toujours et encore :

Un ou une patiente sur deux ayant été victimes d’abus sexuels dans leur enfance !

Et toujours les mêmes mots entendus :

- Non mais c’est rien, c’est du passé, ce n’est pas pour cela que je vais mal aujourd’hui…………….

SI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ça a tout basculé dans votre construction, dans votre manière d’appréhender les choses et les gens. Votre vision de l’autre. Votre perception de vous même.
Vous avez refoulé pour vous protéger mais un jour ou l’autre l’épine resurgit bien enfoncée, bien infectée et vous boitez dans votre vie quotidienne, buttant sur des petits riens et n’en comprenant pas le pourquoi… Pourquoi c’est si facile pour les autres et par pour vous ?

POURQUOI ?

Parce que vous avez été abusé(e)
Parce que tous les pansements que vous avez mis sur cette plaie ne servent à rien
Parce que tout évènement du quotidien vous ne le voyez pas de la même façon que quelqu’un qui n’a pas subi

Vous avez subi !

Non vous n’êtes pas complice parce qu’à 5 ans vous avez ressenti du plaisir touché(e) par un adulte ou un beaucoup plus grand que vous
Non vous ne l’avez pas cherché
Non il ne vous voulait pas du bien

Et NON ce n’est pas rien !!!!!!!!!

Toute votre vie dépend du moment où vous en parlerez et plus vous en parlerez tôt et plus l’épine sera retirée rapidement et moins vous trébucherez dans tout ce qui est important : amitié – travail – amour – famille…………………………………………

Nous psy sommes là pour cela, si vous saviez ce que nous avons déjà entendu… Ou même parfois vécu…
N’ayez pas peur et même si vous n’en parlez pas, nous savons entendre ce que vous ne dites pas et nous saurons vous conduire à la libération par la parole.

Parole de psy !!!!!!!!!!!!

Abus sexuels : arrêtez de dire 'ce n'est rien...' dans Les thematiques teddy-bear

 

39 commentaires à “Abus sexuels : arrêtez de dire ‘ce n’est rien…’”


1 2 3 4
  1. 0 femmepsy 23 mai 2013 à 18:05

    Vous savez Edov ces blessures s’ouvrent ou se ré-ouvrent toujours à un moment précis et crucial de la vie et cette ouverture est malheureusement nécessaire pour avancer et se dire que OUI ça m’est arrivé à MOI !
    Courage et bien à vous
    merci pour votre com
    au plaisir de vous relire

  2. 1 edov 30 avr 2013 à 21:43

    Bonsoir,
    Je vous remercie pour ce post que je lis justement à un moment ou je viens de rouvrir ces blessures que je pensais avoir réussi à cicatriser.

    Je me posais beaucoup de questions entre autre à savoir si j’étais normal d’en souffrir encore tellement alors que tout ceci est du passé, est dépassé.
    Merci vous m’avez répondu

  3. 2 femmepsy 10 mar 2012 à 19:49

    OUI Zoé et merci de nous le rappeler car en bons français l’on aime beaucoup aller regarder dans d’autres pays ‘la condition de la femme’ mais on balaye moins souvent devant notre porte.
    J’ai failli faire partie de ces statistiques ( ) mais je suis là pour en parler…

  4. 3 sab 9 mar 2012 à 9:49

    salut Béa,

    pour le coup, tes mots/maux me sont encore plus clair !!
    alors tout d’abord mon 1ér RDV je dirais, c’est pas trop mal passé, si ce n’est que par le stress certainement j’ai enchainée 1H30 de dialogue quasiment à moi toute seule…
    j’ai même pensée fortement à toi quand un moment j’ai percuter que la psy était figée et ne disait pas un mot, sur le coup, il ne m’ait sortie que : »je vous ai perturbée là ??? » ce à quoi elle à m’a répondu « non non, je vous écoute… »… un grand mal à l’aise c’est emparé de moi là…
    enfin j’y suis retourné le vendredi d’après, mais à vrai dire je ne sais pas trop pourquoi…
    je ne ressens aucun bienfait de cette démarche là, bien au contraire, je suis dans un flou bien plus trouble encore !!! c’est horrible… certaines choses paraissent claire pourtant tout comme toi gentille Béa, « je suis le nez collé à mon histoire qui elle-même me colle à la culpabilité, mais moi, je sais voir, je comprends, mais ne sais pas agir non plus. » pour reprendre tes mots qui à ce jours ressemblent fortement a mes ressentis… je prend conscience de beaucoup de chose oui certes en évacuant dans cette petite pièce rien qu’à moi !! mais ce ne sont que des mots et reste de simples mots… sorti de là, la réalité reprend le dessus, avec elle : peine, culpabilité, faiblesse !! je ne sais toujours pas ce que je veux, tout se confond dans ma tête, à commencer par pourquoi je vais là-bas ??? je pense que j’y est été dans l’attente de réponse claire et précise, en gros que l’on me dise ce que j’ai à faire comme l’on donnerais des consignes à un enfant !!! mais ça n’a bien-sur pas été le cas, d’où se sentiment d’être d’autant plus déroutée… mais pas envie de lâcher pour autant !! de nouveau RDV demain matin 9H15… j’en ai déjà la nausée !! tout comme toi, mon quotidien est une catastrophe étant mariée mais ne ressentant plus rien « intiment parlant », engendrant conflit permanent, tension et tout ce qui va avec !!… Sans pour autant arriver à prendre la décision de partir !! 2 enfants au milieu, pas joli-joli !! les choses paraissent tellement claire et tellement compliqué à la fois !!!
    j’espère bien que continuer à consulter à la longue va aboutir à quelque chose, mais là, je suis dans le même état d’esprit que l’on peut ressentir quand l’on lit des posts… profond sentiment de solitude, ce sentiment d’être impuissante face à tout ça !!! sentiment violent et inexplicable…
    c’est pas la joie là, mais je m’accroche !!!
    je n’ai pas commencer à creuser vers le haut pour ma laisser ré-glisser vers le bas… la montée s’annonce sacrément rude, mais qui ne tente rien n’a rien, pas vrai ??
    Courage gentille Béa !!! la roue tourne…
    elle tourne pour tout le monde !!!
    toujours affectueusement, Sab.
    sans oublier la bise à toi J’O ;)

  5. 4 Stephanie 8 mar 2012 à 9:34

    Aujourd’hui « JOURNEE de la FEMME ».
    En France , une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint …

  6. 5 béatrice 26 fév 2012 à 17:32

    bonjour sab,

    coquine tu m’oblige à sortir de ma tanière là !!!!
    tout d’abord, j’espère que ton RDV d’hier c’est passé comme tu l’as espérer ? j’espère que tu te sent suffisamment en confiance pour aller de l’avant car selon vu ta détermination, tu y vas droit ! pas droit dans le mur non mais droit vers la VIE !
    ton message est gentil. je ne suis pas bien entourée, ni d’amis, ni du père de mon fils qui est je ne sais plus trop mon compagnon … je dirais plutôt brutalement mon mec parce que dans ce type de relation le mot « compagnon » perd tout son sens !!
    bref je ne suis pas entourée certes mais je reste encerclée par certains membres de ma famille tous plus frappés et/ou tordu les uns que les autres ! j’ai mis de la distance mais en réalité il me faudrait partir loin de tout, de tous !
    j’ai peut être la possibilité de trouver la paix, mais comment ? c’est complexe tu le sais bien. Puis si quelqu’un a un soucis je suis apte à l’aider, le conseiller, à prendre de la distance etc, mais me concernant je suis le nez collé à mon histoire qui elle même me colle à la culpabilité . bref je ne sais voir, ni comprendre, pas agir non plus.
    c’est sûrement encore un travail que je dois faire sur moi. le quotidien depuis des mois est extrêmement compliqué pour moi et je ne sais plus sur quel pied danser. ! du coup depuis décembre je me referme, et me met à l’abri, mon fils et moi autant que je le peux de tout ce tumulte quotidien.
    je ne sais plus mener de front plusieurs problèmes …. ça sent le coup de vieux lol !
    je t’embrasse et je te souhaite plein de bonheur !…. ET DE PAIX !

  7. 6 sab 23 fév 2012 à 17:10

    salut béa,
    moi aussi à mon tour j’ai lu et relu ton message sans savoir comment y répondre… quoi dire…
    tu es déjà passer par là ou moi je commence mon chemin…
    -une 1ère thérapie,
    -en projet de m’éloigner de certains de mes « proches » que je qualifierais plus vite de poison cultivant mon mal-être…
    tout est en train de se mettre en place ces jours-ci en commençant par mon 1ér RDV samedi 12H15 avec une psychologue, psychanalyste, praticienne, santé mentale, vie pratique…
    le 1èr contact téléphonique m’a permise de ressentir la douceur d’une voix posée, j’espère que ce climat se ressentira physiquement lors de mon 1ér RDV…
    tout comme toi, jusqu’à présent et encore aujourd’hui, je court, saute, vole au « secours » de mes amis(es)… d’où mon surnom… « Mère Térésa » :)
    mais enfin, il est aussi venu temps pour mon MOI, pour mes enfants avant tout !! mes amis(es)… afin d’être toujours là, de voler à mon propre secours…
    j’ai bien compris gentille Béa que cette démarche passée te coute bien à ce jour… mais tu est bien consciente que tu ne peux pas rester dans cette souffrance… peut-être est-il à nouveau temps pour toi, comme pour moi de te remettre à la recherche d’un nouveau lendemain…
    je suis bien placée pour savoir que ce n’est vraiment, vraiment pas facile… 32 ans… et j’entame tout juste mes démarches… 2 semaines à ruminer avant de réussir à décrocher mon combiner et enfin oser téléphoner…
    je te souhaite vraiment de nager vers la surface et ressortir la tête de l’eau… moi je m’y dirige et espère fortement y arriver…
    et pourquoi pas nous ???!!!
    je t’embrasse très fort Béa…
    ;) J’O.

  8. 7 béatrice 13 fév 2012 à 14:40

    coucou,

    bonjour Sab !! oui béa et bien voir mieux.!
    j’ai relu plusieurs fois ton message avant de te répondre.
    ce que je vais te dire ne me concerne qu’à moi, ce n’est en aucun cas le vécu de toute et le chemin de toute après la tentative de parole ou avoir parlé.
    en tout cas, je dois avoir un plus grand problème que je ne pensais d’ego bien piteux, car très sincèrement je ne comprends pas pourquoi je serait attendu. là sérieux je bloque.
    puis ce que je t’ai dis, je le pense en toute sincérité, je ne reviens pas sur mes mots pour toi et tout ce que je te souhaite de meilleurs !
    seulement je ne sais pas du tout m’aider moi même tu comprends ? je suis dans la totale capacité à soutenir les autres et me donne à fond, mais pour moi … NADA !
    je la cherche la paix tu sais, je lui court après. cette paix je suis déjà parvenue à la prendre en grande partie en fuyant mon entourage, en me tenant à l’écart. c’est déjà un bon point et une sacrée énergie.
    maintenant je ne sais pas du tout à qui en parler même si pourtant tout hurle en moi pour que je la sorte, que je la crache cette horreur !!! seulement je l’ai déjà fait, avec une thérapeute exceptionnelle et pensant avoir panser ben il y a plusieurs mois tout est revenus en pleine tête en plein coeur et là je t’explique pas la douleur : l’ancienne, la nouvelle TROP TROP TROP !!!!!!!
    et là je tourne en rond, car je sais en tout cas pour moi que d’en parler a été difficile et je ne me suis pas sentie soulagée en tout cas ce sentiment est venu en second lieu. j’ai si peur de parler et surtout à qui ???? qui peu recevoir tout ça ?????? parce que c’est bien d’être psy mais j’en ai vu être très embarrassée avec ma merdouille !!! voir plus que moi !!! alors qui ????? qui pourra recevoir, entendre, m’entendre et … ENFIN qui pourra m’AIDER A ME L-I-B-E-R-E-R ???
    Il est là mon problème ! planté dans cette question ?

    bisous bisous

  9. 8 sab 11 fév 2012 à 15:10

    salut Béa (si tu me permet d’utiliser le diminutif de ton prénom),
    tout d’abord, je voudrais rejoindre J’O en te confirmant que tes mots/maux sont entendus et attendus…
    depuis que j’ai rejoins ce forum, j’ai trouver ici du « réconfort » !! bien que je ne le soit pas étant déjà et avant tout Maman, je me sens moins seule !! j’ai hâte d’allumer mon P.C, me connecter et enfin venir vite voir si vous avez poster… !!
    tu as foncer à me répondre dès mon 1ér com, à m’encourager à tenter de retrouver la paix… à me tendre une main… :) et merci d’être là Béa !!!
    mais forcément à ce jour quand je lis ta souffrance à travers t com’s, j’ai à mon tour une envie énorme de vouloir te dire que toi aussi tu peux à nouveau chercher la PAIX !! sur t post’s précédent en effet, tu as déjà noté avoir demander de l’aide et cette main tendue et la même qui t’es ré-lâché… après je ne juge pas « cette main là », je ne sais pas du tout ce qui c’est passer…
    mais je pense imaginer que la chute n’en ai que plus difficile, je crains tomber d’encore plus haut à mon tour en entamant mes démarches… mais enfin, il faut tenter pour essayer de la trouver Béa… cette PAIX !!! :)
    et pour toi, c’est pareil… tu dois la chercher car t’y à aussi autant que moi, autant que les autres droit à cette PAIX !!!
    je te souhaite beaucoup beaucoup de courage gentille Béa… et je te dis à bientôt de te lire…
    affectueusement, Sab…
    et toujours, bises à toi J’O !!! :)

1 2 3 4

Laisser un commentaire


Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


SAVOIRS AUTONOMES |
LE CHABA |
Collectif des Hauts de Cham... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un autre regard sur soi et ...
| COLLECTIF49
| GUAT Clément