Bipolarité

Si je devais mettre une image sur cette souffrance ce serait celle ci :

Bipolarité  dans Les thematiques blog%2B-balance%2Bdesequilibree%2Bde%2Bjustice… Une balance déséquilibrée en constants mouvements…

Mais une balance ne se déséquilibre pas seule, il lui a souvent fallu un poids trop lourd pour qu’elle n’arrive plus à se tarer seule ou que l’on ne puisse plus rien y poser sans que le résultat soit faussé !

Imaginer cette balance chez vous, un jour elle penche à droite et le lendemain à gauche sans que vous y touchiez et quoique que vous fassiez vous ne pouvez maintenir les plateaux en équilibre, bien droits face à face. Vous aurez beau resserrer un boulon, changer une visse, rien n’y fera et pourquoi ?
Parce que vous ignorez l’histoire de cette balance et ce qu’elle a pu porter… plume ou plomb… Un kilo de trop reste un kilo de trop.

Cette petite chose en image est le psychisme d’une personne souffrant de ce que l’on nomme à bon ou mauvais escient ‘ bipolaire ‘

Alors bien sur, tant les changements sont voyants et flagrants tels cette image le souffrant se bat et se bat encore pour les masquer et cacher parce qu’il est une chose que notre société ne n’accepte pas c’est la différence et si leur douleur intérieure est immense ; le regard des autres en rajoute encore davantage.

Vous admirez sans aucun doute des tableaux, des musiques, des livres, des sculptures… des siècles passés… des œuvres crées par des personnes différentes que l’on ne craint  pas aujourd’hui d’affubler de maladies psychiques comme la schizophrénie ou physiques ayant entrainé des séquelles psychologiques comme la syphilis et peu importe la douleur intense qui les a conduit à ces créations ; l’on se contente d’écouter, de lire, de regarder…

Pourtant, en lisant, en écoutant, en regardant plus intensément encore vous y verrez les mêmes plateaux que cette balance ou y entendrez le tintement de ce déséquilibre et ce simplement parce qu’il faut passer par différentes phases, maniaques et dépressives pour obtenir les plus belles créations que l’être humain ait pu concevoir…

Il faut avoir souffert énormément pour que les tripes s’étalent ainsi dans l’art.

Si l’on avait lobotomisés ces GRANDS et GRANDES qu’admireriez vous aujourd’hui ?

L’on ne répare pas une personne bipolaire, pas plus que l’on ne réparera cette balance !
Les personnes bipolaires ne sont pas des cobayes auxquelles l’on tente de faire avaler les dernières pilules sur le marché du lobby pharmaceutique !

Une personne bipolaire est avant tout un être en grand besoin d’écoute et de compréhension, si vous ne la jugez pas, elle créera. Cette personne a autant besoin d’attentions que d’oxygène mais surtout elle a autant besoin d’en recevoir que d’en donner.

Bloquée par le carcan d’une société eugéniste ;  affaiblie par ce poids trop dont elle ne connaitra sans doute jamais l’origine ; elle tente de se soigner pour se conformer alors qu’il suffirait de la laisser s’ouvrir à ce qu’elle en a en elle pour qu’elle vous épate par ses dons et seulement là en elle et seulement en elle les plateaux de la balance s’équilibreront !!!!!!!!!

Pensez en admirant ce que l’on trouve de si beau aujourd’hui que ces grands et grands n’étaient autres que bipolaires………..

Laissez les briller !

Balance dans socio

 

 

6 commentaires à “Bipolarité”


  1. 0 nana 7 fév 2014 à 6:19

    lisa acroche toi je te dis que c’est possible mais le combat n’est pas facile et évident. Malheureusement on est pas tous égaux devant les traitements existants mais ne pert pas espoires car c’est possible de ce stabiliser j’en suis la preuve. J’ai mis 6 ans. Bas toi sa vaux le coup

  2. 1 BRUN Stéphanie 6 jan 2014 à 13:38

    Bonjour,

    Cela fait quelques temps que je ne vous ai pas lue. J’espère que vous allez bien. Je pense à vous et je vous souhaite une très belle année 2014.

    Stéphanie BRUN
    d’un petit village en Provence

  3. 2 Gildas 4 nov 2013 à 19:09

    Bipolaire de 55 ans, père et grand-père, merci pour cette « balance dorée », je n’ai plus qu’à trouver le chemin de mon « génie » créatif. ;-)
    Dépression en 2005, puis novembre 2010 avec hospitalisation, rechute janvier 2011, rechute avril avec tentative de suicide, sortie le 7 juillet sous couverture antidépresseur et « suivi ». « Accélération » novembre, décembre, diagnostiqué bipolaire. Installation progressive d’un nouveau traitement stabilisateur d’humeur Depakote. Aventure extra-conjugale lors de cette « phase maniaque » dont je parle à ma femme le 2 janvier 2012. Trop c’est trop, elle en a trop enduré. Elle est persuadée que j’ai été un être machiavélique pendant 27 ans de mariage. Elle me demande de partir et demande le divorce. Plus aucune communication possible. Mes deux dernières filles sur 3 ne me parlent plus. Je souffre des souffrances que j’ai provoquées. Mais je me sens incompris, jugé, rejeté. Je voudrais qu’elles puissent lire dans mon âme et dans mon cœur. Je les aime et les ai tellement aimées. Ma femme a jeté un voile noir sur notre vie commune. Je ne veux cacher mes responsabilités derrière ma bipolarité. Mais, malgré mon instabilité, nous avons été heureux. Quel gâchis ! Je sais que c’est en vain mais je veux encore espérer. Je vois une psychologue régulièrement depuis plusieurs semaines. Çà avance. Il n’est jamais trop tard pour tenter d’équilibrer par la connaissance de soi les plateaux de la balance et de jouer délicatement avec les poids et mesures qu’on y dépose (d’ailleurs, enfant, j’ai aimé y jouer; j’aurais dû continuer).
    Merci encore.

  4. 3 baboun 30 juil 2013 à 0:44

    Jo,
    des kilos en trop ou en moins,j’en ai tjs eu;
    mais ce qui m’étonne,à chaque moment de « crise »,c’est que les gens ne retiennent de nous que le « pire »….comme si les qualités ou défauts qu’ils connaissaient et acceptaient en nous quant tout allait bien ,comme si tout cela disparaissait<….
    ms c'est encore et tjs moi…

  5. 4 baboun 24 juil 2013 à 20:06

    j’étais comme toi,Lisa,mais,avec le temps,beaucoup de temps,l’aide des psy,d’une association,j’ai recommencé à éprouvé des émotions,à ne plus me sentir un robot….J’essaie de considérer chaque jour comme un jour nouveau….
    j’essaie de nouveau de me faire au moins un(e) amie véritable,ce qui est pour moi source de « joie de vivre »…Acrroche-toi

  6. 5 Lisa 8 juin 2013 à 14:52

    Cette balance penchait avant que je ne prenne tous ces médicaments pour justement la stabiliser !!
    Aujourd’hui je n’éprouve plus aucune émotions, envies, plus de libido … plus de feeling du tout et je suis à me demander si je n’étais pas plus heureuse avant !!
    La vie est devenu monotone, ces hauts que je connaissais m’apportaient la joie de vivre malgré les moments dépressifs, de souffrance qui pouvaient suivre.
    On a beau me dire d’attendre mais les jours se ressemblent tellement qu’ils commencent à être dur de se dire que je risque de vivre ainsi encore des mois.
    Est ce que j’aurais la patience d’attendre ?

Laisser un commentaire


Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


SAVOIRS AUTONOMES |
LE CHABA |
Collectif des Hauts de Cham... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un autre regard sur soi et ...
| COLLECTIF49
| GUAT Clément