Archives pour la catégorie carton rouge

L’enfant face à l’instit’

C’est en retrouvant une amie d’enfance et en partageant nos souvenirs d’écolières que me sont revenus ceux de souffrance occasionnés par une instit !

Nous avions quoi… 8 ans au plus, nous étions toutes deux au CE2.
Toutes deux issues du même milieu social et intellectuel.
Deux petites filles modèles…

Tout ce que détestait cette institutrice.

Nous avons été durant une année ses ‘ souffre-douleur ‘.
Non seulement tous les jours il nous fallait subir ses moqueries, ses regards, ses paires de gifles lorsque ce n’était pas des coups de poings ou de règle ; mais également la destruction de nos affaires personnelles…
Je me souviens d’un livre des Fables de La Fontaine qui me venait de mon arrière grand -mère que j’ai vu détruire feuille par feuille entre les mains de cette femme avec un sourire et un ricanement que je n’oublierai jamais.

Nous n’osions rien dire à nos parents, nous sentant coupables de quelque chose et avions conclu un pacte à ce sujet : le silence réciproque

Nos notes étaient bien sur catastrophiques, chez moi cela passait par des réprimandes mais chez mon amie par des punitions et des corrections, jusqu’au jour où elle est rentrée chez elle le nez en sang du coup qu’elle avait reçu avant la sortie.

Nos parents se sont alors parlés et nous avons avoué comme une faute ce qui se passait dans notre classe, mais tout cela se passa en fin d’année scolaire et le plus dur était derrière nous.
Lors de l’entretien avec nos deux familles, la directrice expliqua à nos parents que Madame L était ainsi de par le fait qu’elle élevait seule son enfant handicapée et qu’il ne fallait pas tenir compte de ses ‘petits’ débordements, destinés uniquement aux « jolies petites filles intelligentes et bien élevées »

Le père de mon amie, professeur de lettres n’alla pas plus loin dans l’action, mon père lui fit maintes et maintes lettres qui n’aboutirent nul part mais moi je me suis sentie comprise et soutenue.

Malgré cela, nous avons toutes deux redoublé notre CE2 mais bien sur dans un autre établissement, mais cette blessure est restée et en ce qui me concerne transformée en méfiance vis à vis du corps enseignant et de mes enfants.

L'enfant face à l'instit' dans carton rouge col3_foulquier

Le 21 décembre 2012 et ses conséquences

Jusqu’au 21 décembre, les médias de tous poils nous ont gavé et se sont gavés de nos peurs !
Personne ne peut dire qu’il n’a pas pensé une seconde – une heure – une minute ou une journée à lui même, à ses enfants, petits enfants, à toutes les personnes aimées.

Le 22 décembre : plus rien !

Combien de suicides ?
Combien de crises cardiaques ?
Combien d’attaques de panique ?
Combien de crises d’angoisse ?
Combien de psy submergés par les appels paniqués ?
Combien de comptes bancaires mis au rouge et voire pire encore ?

Qui n’a pas entendu de conversations dans les magasins ; dans les restaurants ou les bars, les jours précédents la dite date :

 » J’en profite j’achète je consomme -  je mange -  je bois – le 21 on sera tous morts alors on s’en fou  »

Des enfants ont eu très peurs, des adolescents ont tremblé
Pour qui ?
Pour quoi ?

A cause surtout…

A cause de sectes apocalyptiques que l’on laisse impunément agir et répandre la terreur.

Quant à la société de consommation, elle a bien profité elle de cette frayeur collective relayée par des médias sans conscience.

Les plus fragiles d’entre nous ont souffert et je puis vous le garantir mais comme beaucoup d’autres choses actuellement cela restera dans le silence…

 

Le 21 décembre 2012 et ses conséquences dans carton rouge salvador-dali-le-sevrage-du-meuble-aliment

Le mariage HOMO

Lorsqu’une loi denoue les langues !

Je commencerai, comme je le fais souvent, par un cas précis !

L’un de mes patients, homosexuel, en couple depuis près de 20 ans, déjeunait tranquillement au sein de sa famille avec son conjoint lorsque la conversation s’est tournée du côté du mariage homo de manière tout à fait naturelle, au départ…
Puis, dans cette conversation, sa mère pris la parole tout aussi naturellement en prononçant ces mots :

- Mais non ce n’est pas normal le mariage homo voyons ces gens là ne sont pas normaux !!!!

Voilà comment les langues se dénouent et comment un fils prend la vérité de plein fouet, persuadé maintenant que tout n’était qu’hypocrisie et que depuis toujours on le considère comme anormal dans sa famille…

Pour ce qui concerne la position des psychanalystes sur ce sujet, je publierai un texte ainsi qu’un lien menant vers une pétition dans l’article suivant.
Précisant, entre autre, que 9 pays européens ont déjà adopté cette loi !

Moi je préfère prendre l’humour pour parler de ces pauvres hères, avec leurs petites jupettes, avec leurs petites barrettes, avec leur petit air bête…

Les voilà donc emburkées oups pardon embarquées… Oh vilain lapsus… Quoique plusieurs fois par an elles ressemblent à cela quand même :

Le mariage HOMO  dans carton rouge procession-300x192

Bref, elles sont là ne craignant pas le ridicule en s’appuyant sur une INSTITUTION qui compte quand même 50% d’échec ; elles n’ont même pas la moyenne puisque un mariage sur deux finit par un divorce.
Ce sont les mêmes que l’on retrouve dans les manif contre l’avortement ; mais, étrangement, elles ne manifestent jamais contre prêtres pédophiles…
Eh oui nous aussi nous avons nos extrémistes catholiques, trainant derrière elles les 5 ou 6 gosses que Monsieur leur a fait avant de les laisser dormir définitivement au fond du lit conjugal pour aller sauter leurs secrétaires beaucoup plus attrayantes avec leurs guêpières que leurs saintes épouses avec leurs culottes en coton…
Passons sur les mariages consanguins….
A côté de cela, ces mêmes femmes sont souvent allées dans des pensionnats de jeunes filles où elles auront eu leurs premières expériences sexuelles (homo bien sur).
J’ai remarqué que certaines portaient des pantalons, la bible dit pourtant  » une femme ne portera point un habillement d’homme »

….

Bref, on nage en plein délire et les homos n’ont pas demandé non plus à se marier à l’église, alors de quoi je me mêle ???
Remettons les dans la naphtaline c’est encore là qu’elles puent le moins la xénophobie !!!!!

OUI je suis pour le mariage homo simplement parce que je ne vois comment l’on peut être contre !
Deux personnes qui s’aiment ont le droit de s’unir pour la vie officiellement ; de prononcer les mêmes souhaits ; d’avoir les mêmes désirs de devenir parents…
OUI je suis aussi pour l’adoption dans les couples homos car sincèrement lorsque je vois chaque jour le mal fait aux enfants par des couples hétéros je me dis que l’on peut difficilement faire pire !!!!!!!!!!!!

Je vous laisse sur cette magninifique photo où l’amour triomphe de la haine :

homo-300x203 dans coup de gueule

 

 

 

Harcèlement au travail : lorsqu’écouter ne suffit plus !

De plus en plus de personnes viennent me voir épuisées par le harcèlement qu’elles subissent au sein de leur travail et ce, toutes catégories professionnelles confondues.

De plus en plus de médecins comprennent et agissent en plaçant ces personnes non pas en arrêt de travail mais en accident du travail, ce qui change tout à tous niveaux :

- Financier ; ce qui est important !
- Psychologiquement ; car il y a un responsable : LE TRAVAIL !

J’entends tout d’abord la culpabilité :
‘je suis responsable… j’aurais du… j’aurai pu…’
Totalement robotisées les personnes victimes de ces agissements sont dépersonnalisées, perdant confiance en elles dans les gestes quotidiens les plus banals. Dans l’éducation de leurs enfants ; dans leurs couples.

Bien sur dépression il y a, souvent sévère, accompagnée d’envies suicidaires.
Elles ont été vidées de tous désirs, consacrant leur temps à leur travail exactement comme des adeptes d’une secte, obéissant à un gourou parfois charismatique mais surtout pervers projetant les plus viles de ses frustrations sur ses employés désarmés par la peur de perdre leur travail !

Petit à petit par l’écoute et le soutien quasi quotidien les personnes refont surface.
Je dis quasi quotidien car il faut être là lorsque rien ne va plus et que les doutes refont surface par une lettre… Une convocation… Ou autres agressions, car en ce cas TOUT est agression.

Être là, c’est faire un accompagnement partout où elles ont besoin de nous, les coacher afin qu’elles ne s’écroulent pas.

Puis vient le temps de la reconstruction, là où le combat commence pour une reconnaissance des faits ; une éventuelle reconversion ou une inaptitude EN CE LIEU de travail et non au travail en lui même.
Pour cela j’ai des intervenants syndicaux qui font relai stupéfaits au départ qu’une psy ose aller jusque là car trop rares…

A défaut de soigner la société, il faut en sauver ses acteurs, éviter le pire en se mouillant un peu car aujourd’hui écouter ne suffit plus !!!

 

Harcèlement au travail : lorsqu'écouter ne suffit plus ! dans carton rouge harcelement-moral-travail1

 

Protégé : Coup de gueule du jour : LES NOTAIRES !!!

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

38 Témoins

38 témoins…

Un film que je vous conseille
Un film qui m’a parlé…

La lâcheté de l’être humain

Il m’a parlé d’une part à travers mon vécu où personne dans un tout petit village, la nuit,  n’avait entendu ni mes cris, ni les coups de revolver…

Personne !!!!!!!!!!!!

(Hormis toi, mon amie ma soeur, à qui je dois la vie !)

Il m’a parlé aussi par rapport à un ‘fait divers’ qui s’est produit près de chez moi l’été 2011 :

22 heures environ
Des bruits forts, des bruits d’objets lourds que l’on jette ou projette
Des cris et des pleurs d’enfants
Les hurlements d’une femme

A 22 heures, ici dans ce village,  ou bien l’on est dehors pour profiter de la fraicheur ou l’on est chez soi toutes fenêtres ouvertes……………

Je me suis précipitée dans la rue suivie par mon conjoint et ma fille.
Au milieu de la rue, une table de jardin en fer, des chaises en fer (BRUIT)
Je suis allée en direction des cris et des pleurs (BRUIT)
J’ai demandé si l’on avait besoin de mon aide précisant que j’étais psy
Une voix masculine m’a répondu ‘oui merci’

J’ai vu une petite fille qui serrait une peluche contre elle, criant et pleurant
J’ai vu une femme à terre en sang
J’ai vu un homme ne sachant que faire

J’ai confié la petite à ma fille leur ordonnant de rentrer chez nous
Mon conjoint est resté à l’entrée du jardin de ces pauvres gens veillant sur moi
Je me suis approchée de la femme et doucement l’ai prise dans mes bras
J’ai demandé à l’homme de s’éloigner

Drame de la vie conjugale
Drame de l’alcoolisme
Frayeur pour une petite fille

Que ce serait il passé si nous n’étions pas intervenus ?
Qui sont ces gens qui n’ont rien entendu ?

Comment était il possible de ne pas entendre ????????????????????????

OUI
Qui sont ces gens ?

La lâcheté de l’être humain !

38 Témoins dans carton rouge Nouvelle-image--12--copie-4

 

 

 

A ‘Oui-Oui’ je dis NON NON !

Ce n’est pas pour rien sans doute que l’on surnomme Oui-Oui le maire de ce petit village…

Ce si joli village que j’ai quitté il y a quelques heures seulement et qui me laisse un goût à la fois doux et amer !

Un suicide s’y est produit encore il y a deux semaines et je suis tentée vraiment de déposer plainte pour non assistance à personne en danger, mais sans doute faudrait il mettre un S à personnes puisqu’ils s’additionnent ces abandons de la vie.

Oui-Oui l’a entendu SI SI !
Car que m’a t’il répondu lorsque je lui ai proposé de venir travailler dans son village une semaine par mois tant les maux de ses habitants me touchent ?

- OUI OUI

Et depuis plus rien et même pas NON NON…
NON !

Cela c’était en février et depuis combien sont passés de vie à trépas de cette façon là ?

Sans doute qu’au pays de Oui-Oui comme dans celui de Candy… Nul besoin de psy tant que la politique avance et que l’on monte l’echelle des grenouilles pour y voir le beau temps du sénat, l’on n’a pas le temps de regarder en bas…

NON NON !
Juste le temps de faire coucou à tous ses amis (électeurs) … Oui-Oui…

Durant mon séjour, j’ai appris beaucoup de choses sur les ‘décideurs’ du village, en parlerai je ? N’en parlerai je pas ?
MYSTERE…

Dans tous les cas : J’ACCUSE !
Et je compte…
Et même si l’ON a annoncé que je ne viendrai pas, heureusement mes cartes sont à nouveau distribuées et je n’ai peut être pas sauvé les patients que j’ai vus là bas durant ces dix jours mais ils ont au moins été écoutés…

Le local promis OUI OUI, ne m’a pas été attribué NON NON mais une psy travaille partout… Oui-Oui !
Et si c’était pour que je ne fouille pas dans vos poubelles, c’est CON car vos poubelles sont venues jusqu’à mes oreilles…

OUI OUI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 Image de prévisualisation YouTube

 

La France aux français… Par Gomez…….

En ces temps électoraux, nous en voyons et en entendons de toutes les couleurs……………………….

Dans mon secteur géographique s’est présentée sous couvert sans étiquette et sous couvert de couverture… Bloc identitaire…   :

Madame VÉRONIQUE GOMEZ avec sous sa jolie photo, le slogan :

LA FRANCE AUX FRANÇAIS

Difficile à arrêter la connerie hein !
Surtout lorsqu’il s’agit du racisme !

Les aïeux de Véronique GOMEZ sont bien arrivés en France justement parce que c’est la France !
Pourquoi les descendants d’immigrés sont ils très souvent les plus racistes en France ?

Parce qu’ils voudraient que le dernier d’entre eux ait fermé la porte ?
Au nom de quoi ?

Quand je vois les petits patelins paumés de France voter massivement FN je dis :
Stoppez la télé !!!!!!!!!!!!!
Télévision boite à cons faits constatés aux élections

Ils ont peurs de quoi ces racistes pseudo-français ?
D’un retour de manivelle ???
Ah ça c’est fort probable, mais rien ne reste impuni dans la vie sociale et encore moins dans l’inconscient collectif…

J’ai regardé des vidéos de l’Algérie dans les années 50 (car ce sont bien eux qui font peur sans les nommer vraiment) ; sur ces vidéos donc se promènent allégrement des françaises en jupettes courtes et chemisiers légers sous le regard effaré des femmes totalement voilées…
Oui mais cela portait le joli nom de COLONISATION !!!!!!!!!!!!!

Aujourd’hui, l’inverse est dans nos murs et ça dérange, je vis à Marseille et je sais de quoi je parle et moi aussi parfois, je l’avoue, cela me dérange de voir des femmes voilées ou burkées…
Mais j’ai aussi appris, oh pas à l’école mais par des lectures, ce que nous avons fait et pour piqure de rappel, juste ce texte :

Il n’y a qu’un moyen, un seul : l’assimilation des Arabes dans le catholicisme, alors le progrès et la civilisation pénétreront dans l’Algérie et nous verrons un grand peuple s’élever de cette terre courbée jusqu’à ce jour sous le joug humiliant de l’Islam. Nous, Français, nous avons reçu pour mission de Dieu, de rendre les peuples plus heureux, en les élevant à notre niveau. Nous réussirons, en Algérie, à fonder un grand peuple, que si nous savons amener les infidèles à notre sainte religion

 Abbé Rouquette – 1899

La racisme ne sert à rien juste à attiser la haine et son seul remède est la connaissance !

Mes amitiés à Véronique GOMEZ, qui un jour, je lui souhaite, assumera ses origines…

Je ne suis pas peace and love, je n’aime pas les cons c’est tout !

 

La France aux français... Par Gomez....... dans carton rouge peyo_schtroumpf

 

Délit de ????????????????????

Hier à la caisse d’un supermarché de marque Carrefour, alors que j’allais effectuer mon règlement par chèque,
la caissière m’a interpellée de cette manière :

- Votre chéquier porte bien une adresse d’ici dans ce quartier ?
- Le .. ème oui pourquoi ?
- Non mais le .. ème de ce côté ? Du côté…
- Du côté … résidentiel et bourgeois ?
- Heu oui
- Et pourquoi ?
- Parce que nous ne prenons les chèques que des résidents de ce quartier, vous comprenez nous avons eu trop de problèmes !
- !? Qui vous dit que parce que mon adresse est bien dans le secteur privilégié par votre magasin mon chèque est pour autant approvisionné ?!
- Nous faisons aussi attention à l’aspect des personnes de ce quartier qui nous font des chèques, vous comprenez nous avons eu trop de problèmes.
- Hum Hum

Lorsque je lui tendis mon chèque, avec un grand sourire elle rajouta :

- Non mais là ça va madame. Bonne soirée !

J’ai passé justement ma soirée à réfléchir sur ce délit qui sans nul doute en est un et j’ai téléphoné ce matin au siège de la Société Carrefour afin de relater les faits, qui ont été notés et à la suite desquels je dois être rappelée.

J’ai pensé à la caissière visiblement d’origine magrébine et à sa réaction si un chèque de sa maman avait été refusé pour délit entre autre ‘de l’autre côté du .. ème’

Qui est ce NOUS dont elle parle ???????

J’ai pensé aussi à mon conjoint toujours habillé ‘relax’ et coiffé aux quatre vents, parlant encore difficilement le français, muni de son propre chéquier portant la BONNE adresse, sera t’il refoulé à la caisse…. A tester avec moi dans le magasin… Moi et ma grande gueule !

Si les chèques doivent être refusés dans ce magasin que ce soit clairement indiqué à l’entrée et POUR TOUT LE MONDE !

 

Le cabinet d’une psy n’est pas un moulin !

Vous connaissez l’expression :

 » On y rentre comme dans un moulin  »

C’est ce que j’ai ressenti en entrant dans mon cabinet lundi, que l’on prenait mon cabinet pour un moulin alors que ce lieu pour moi est sacré de confidentialité.

3 semaines que je n’y étais pas retournée puisque je travaille désormais chez moi, ça a été toujours été l’endroit où je me sens  le mieux pour travailler  » mon univers  » ; j’ai testé le cabinet extérieur à plusieurs reprises mais me suis assez vite rendue compte que mes patients eux aussi se sentaient beaucoup plus à l’aise dans un endroit non conventionnel.
J’ai donc donné ma dédite pour le cabinet concerné, dédite qui s’achève logiquement fin avril, ce qui signifie, me semble t’il, que jusqu’à cette date où je règle mes loyers ce local est toujours mien.

Or, lundi en rentrant dans MON cabinet j’ai constaté que les rideaux étaient ouverts, que les dossiers de mes patients étaient sortis de leur étagère et que mon stylo, celui avec lequel je travaille depuis des années qui plus est offert par Philippe… n’était plus posé sur mon bloc note, lui même siégeant sur ma table basse !!!

Surprise ne serait pas le mot à employer car la colère et l’effondrement se sont mêlés là… J’ai réalisé en une fraction de seconde que je ressentais l’effet d’un vol, mais surtout celui d’un viol. Non seulement mon espace a été violé mais pire encore le secret professionnel !

Je suis de suite descendue voir le dentiste qui se trouve être le propriétaire des lieux ; absent comme la plupart du temps, je n’ai trouvé que sa toute jeune assistante à laquelle j’ai posé LA question :

- Quelqu’un est il entré dans mon cabinet en mon absence ?

Réponse inattendue…

- Oui moi pour le faire visiter !
- De quel droit ?

Bredouillante, la pauvre tenta la réponse ce qui lui parut le plus logique

- Parce que vous partez et qu’il faut bien trouver quelqu’un pour vous remplacer et que le docteur m’a demandé de le faire
- Et comment expliquez vous que mon Montblanc ait disparu et que les dossiers de mes patients soient par terre ?

Je l’ai invitée à me suivre et elle fut surprise, m’expliquant que ce n’était pas ainsi quand elle était venue et repartie.
Au départ elle m’expliqua qu’elle avait juste ouvert la porte et que la personne avait juste regardé à l’intérieur, ah et puis non tout compte fait c’est vrai elle est allée voir la vue de la fenêtre.
Oui en clair, on a visité mon cabinet avec tout ce qu’il contient et en mon absence et je ne saurai jamais vraiment combien de fois !!!!!!!!!!

Je lui demandai alors d’appeler le dentiste et devant ma mine défaite elle me proposa un verre d’eau et une chaise pendant qu’elle composait le numéro.

- Docteur, heu, je vous passe Madame P
- Bonjour Docteur
Et je lui relatai les faits. Il fut d’une grossièreté époustouflante se gaussant de ses droits indiscutables de propriétaire faisant fi de cette double violation « de local professionnel et de dossiers professionnels et confidentiels « . Je raccrochai sans autre préambule et trouvai en face de moi une petite jeune femme, elle concernée et gênée.

- Vous n’y êtes pour rien vous n’avez fait qu’obéir, aurevoir !

Je suis donc allée déposer plainte au commissariat le plus proche et ai pris contact avec mon assurance professionnelle, mais toutes les vies dévoilées de mes patients défilaient dans mon esprit, tous ces secrets, toutes ces lettres confiées, en quelles mains ? Sous quel regard étaient ce tombé ? Quelles conséquences pour ces vies ?

Ma nuit fut courte, agitée, ces espaces doublement violés ne m’ont pas quittée et le lendemain matin je recevais une lettre RAR de ce cher docteur, lettre totalement délirante me sommant d’un tas de choses y compris de ‘sommer’ la police d’effectuer une prise d’empreintes ; qu’il avait essayé de me joindre téléphoniquement à plusieurs reprises pour me prévenir de ces visites (appels jamais reçus, ni aucun message laissé, ce qui est facilement prouvable) ; qu’il avait le droit une fois par an de pénétrer dans mon bureau afin d’accéder à la trappe menant aux combles (visiter les combles pour une prise de local ne me semble pas une demande usuelle) ; un décompte sur lequel apparait 3 jours de retard pour le paiement du loyer tel mois, 5 jours pour un autre mois ; que je dégageais une odeur gênante de fumée et j’en passe et des meilleures, la dernière sommation étant de répondre à son courrier sous 3 jours ????? !!!!!!!!!!!

J’ai lu et relu mon bail et il y est bien et heureusement, expressément précisé que le BAILLEUR ne peut entrer ou faire visiter mon local qu’avec mon accord, comme dans tout bail me semble t’il.
Qui plus est, le BAILLEUR n’est pas Pierre, Paul ou Jacques ou en l’occurrence notre pauvre assistante.

Mon avocate me disait hier que les chiens aboyaient forts lorsqu’ils avaient peur et il me semble bien que ce soit là le cas mais en attendant, celle qui est mal c’est bien moi car ces secrets m’appartenaient et il m’appartenaient de les garder ce qui n’est là pas le cas mais la justice comprendra t’elle que que n’est pas d’un vol dont il s’agit mais bel et bien d’un viol de plusieurs vies.

Le cabinet d'une psy n'est pas un moulin ! dans carton rouge 45207.1022064041.1.450

 

 

12345...7

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


SAVOIRS AUTONOMES |
LE CHABA |
Collectif des Hauts de Cham... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un autre regard sur soi et ...
| COLLECTIF49
| GUAT Clément