Archives pour la catégorie Les thematiques

Être en analyse

De petits mots écrits et alignés d’une analysante qui je le crois décrivent précisément le ressenti profond d’un être en analyse :

voyiez,
à force de travailler sur moi, de libérer, je découvre,
en tous cas c’est impressionnant de voir ce que l’on porte en soi, derrière la conscience. La conscience serait-elle donc un protecteur? paravent? abris anti atomique? 

PS : c’est comme chercher les oeufs!

Pertinents et consciemment inconscients… Les mots…

dali_moma_0708_10

 

Et si l’on me demande pourquoi souvent DALI ici, ma réponse sera toujours la même :

DALI c’est la psychanalyse en images ou la peinture de la psychanalyse…

Bipolarité

Si je devais mettre une image sur cette souffrance ce serait celle ci :

Bipolarité  dans Les thematiques blog%2B-balance%2Bdesequilibree%2Bde%2Bjustice… Une balance déséquilibrée en constants mouvements…

Mais une balance ne se déséquilibre pas seule, il lui a souvent fallu un poids trop lourd pour qu’elle n’arrive plus à se tarer seule ou que l’on ne puisse plus rien y poser sans que le résultat soit faussé !

Imaginer cette balance chez vous, un jour elle penche à droite et le lendemain à gauche sans que vous y touchiez et quoique que vous fassiez vous ne pouvez maintenir les plateaux en équilibre, bien droits face à face. Vous aurez beau resserrer un boulon, changer une visse, rien n’y fera et pourquoi ?
Parce que vous ignorez l’histoire de cette balance et ce qu’elle a pu porter… plume ou plomb… Un kilo de trop reste un kilo de trop.

Cette petite chose en image est le psychisme d’une personne souffrant de ce que l’on nomme à bon ou mauvais escient ‘ bipolaire ‘

Alors bien sur, tant les changements sont voyants et flagrants tels cette image le souffrant se bat et se bat encore pour les masquer et cacher parce qu’il est une chose que notre société ne n’accepte pas c’est la différence et si leur douleur intérieure est immense ; le regard des autres en rajoute encore davantage.

Vous admirez sans aucun doute des tableaux, des musiques, des livres, des sculptures… des siècles passés… des œuvres crées par des personnes différentes que l’on ne craint  pas aujourd’hui d’affubler de maladies psychiques comme la schizophrénie ou physiques ayant entrainé des séquelles psychologiques comme la syphilis et peu importe la douleur intense qui les a conduit à ces créations ; l’on se contente d’écouter, de lire, de regarder…

Pourtant, en lisant, en écoutant, en regardant plus intensément encore vous y verrez les mêmes plateaux que cette balance ou y entendrez le tintement de ce déséquilibre et ce simplement parce qu’il faut passer par différentes phases, maniaques et dépressives pour obtenir les plus belles créations que l’être humain ait pu concevoir…

Il faut avoir souffert énormément pour que les tripes s’étalent ainsi dans l’art.

Si l’on avait lobotomisés ces GRANDS et GRANDES qu’admireriez vous aujourd’hui ?

L’on ne répare pas une personne bipolaire, pas plus que l’on ne réparera cette balance !
Les personnes bipolaires ne sont pas des cobayes auxquelles l’on tente de faire avaler les dernières pilules sur le marché du lobby pharmaceutique !

Une personne bipolaire est avant tout un être en grand besoin d’écoute et de compréhension, si vous ne la jugez pas, elle créera. Cette personne a autant besoin d’attentions que d’oxygène mais surtout elle a autant besoin d’en recevoir que d’en donner.

Bloquée par le carcan d’une société eugéniste ;  affaiblie par ce poids trop dont elle ne connaitra sans doute jamais l’origine ; elle tente de se soigner pour se conformer alors qu’il suffirait de la laisser s’ouvrir à ce qu’elle en a en elle pour qu’elle vous épate par ses dons et seulement là en elle et seulement en elle les plateaux de la balance s’équilibreront !!!!!!!!!

Pensez en admirant ce que l’on trouve de si beau aujourd’hui que ces grands et grands n’étaient autres que bipolaires………..

Laissez les briller !

Balance dans socio

 

 

V I O L

Je me suis faite rare ces dernières semaines totalement impliquée jours et nuits à tenter de sauver une jeune fille.

La sauver d’elle même et de ses fantômes d’un passé terrible et terriblement présent pour elle… jours et nuits – nuits et jours…

Fauve avait 15 ans et à 18 elle réalise !

Oui seulement maintenant comme cela est fréquent tant la chose est ignoble le psychisme la refuse et surtout lorsque la personne violée passe totalement inaperçue au sein de sa propre famille, même le soir de l’acte immonde… Personne n’a rien vu et aujourd’hui personne ne veut entendre…

Plusieurs psy déjà vus et là encore personne n’a compris ce qu’elle ne pouvait pas dire :

- Je me suis fait violée !

Non il n’était pas 1 – ni 2 – ni 3 – ni 4 – ni 5 – MAIS plus encore
Oui un viol en réunion.

Une jeune fille de 15 ans, bonne élève et bien sage qui rentrait simplement chez elle

Maman n’a rien voulu voir
Papa ne la voit plus
Trop dur pour des parents….

MAIS   ELLE  !!!!!!!!!!!!!!

Elle, elle le vit seule depuis 3 ans parce que c’est plus confortable pour tout le monde

Alors elle a aussi refoulé pour eux ; pour ne pas les faire souffrir et s’est mutilée chaque jour un peu plus, un peu plus, un peu plus, un peu plus….

Et puis un émoi, le coeur qui bat et tout ressurgit.
L’insupportable. L’ignoble et l’innommable.

Alors je suis là je réponds et j’écoute. Jours et nuits et nuits et jours.
Plus de mutilation

LA COLÈRE !

Processus habituel d’une possible reconstruction mais tellement longue et tellement douloureuse.

Et maintenant enfin elle dit :

JE ME SUIS FAIT VIOLÉE !

 

A toi Fauve

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

 

Je vais bien ! Tout va bien !

Ces quelques mots !

Ces six petits mots sont ceux que j’essaie de faire entendre à mes patients du début à la fin de leur thérapie, et ce, de 7 à 77 ans… Et plus…

Lors des premières séances, ils ne sont pas faciles à écouter parce que justement « tout va mal » puisqu’ils sont là perdus en face de moi essayant de poser ce qu’ils peuvent poser.
La plupart du temps tout vient en vrac et j’ai cette impression que ma table basse se remplie petit à petit d’objets psychiques, qui, comme un puzzle se réuniront et donneront forme à la douleur récupérant avec maintes précautions chaque morceau afin qu’aucun ne reste et ne pollue la reconstruction d’un tableau sans faille et sans fêlure.

Dans ce travail, cette pensée positive est importante, certains de mes patients se font même des post-it afin de ne pas oublier de se la répéter, j’ai même une patiente qui l’a écrit sur le miroir de sa salle de bain afin de commencer la journée avec et de la finir également en cette compagnie.

Bien sur, parfois j’ai des cris ‘non je ne vais pas bien et non tout ne va pas bien’ ; mais ces cris sont tout aussi importants la phrase ayant permis de les formuler.

Mais les plus beaux sont sortis de la bouche d’une enfant lors de sa dernière séance, ses terreurs nocturnes s’étant tues.

Je me penchai sur elle pour prendre ce bisou qu’elle souhaitait me faire en lui disant :

- Je ne te dis pas à bientôt ma puce mais si tu as besoin de moi je suis là !
- Merci Jocelyne mais tu sais… Je vais bien ! Tout va bien !

Me répondit elle avec un petit sourire accompagné d’un clin d’œil.

Alors, si un petit bout de chou peut s’en sortir avec cette pensée positive pourquoi ne pas essayer ?

 

Je vais bien ! Tout va bien ! dans Les thematiques 332990.1260910694.1.575

 

Le mariage HOMO

Lorsqu’une loi denoue les langues !

Je commencerai, comme je le fais souvent, par un cas précis !

L’un de mes patients, homosexuel, en couple depuis près de 20 ans, déjeunait tranquillement au sein de sa famille avec son conjoint lorsque la conversation s’est tournée du côté du mariage homo de manière tout à fait naturelle, au départ…
Puis, dans cette conversation, sa mère pris la parole tout aussi naturellement en prononçant ces mots :

- Mais non ce n’est pas normal le mariage homo voyons ces gens là ne sont pas normaux !!!!

Voilà comment les langues se dénouent et comment un fils prend la vérité de plein fouet, persuadé maintenant que tout n’était qu’hypocrisie et que depuis toujours on le considère comme anormal dans sa famille…

Pour ce qui concerne la position des psychanalystes sur ce sujet, je publierai un texte ainsi qu’un lien menant vers une pétition dans l’article suivant.
Précisant, entre autre, que 9 pays européens ont déjà adopté cette loi !

Moi je préfère prendre l’humour pour parler de ces pauvres hères, avec leurs petites jupettes, avec leurs petites barrettes, avec leur petit air bête…

Les voilà donc emburkées oups pardon embarquées… Oh vilain lapsus… Quoique plusieurs fois par an elles ressemblent à cela quand même :

Le mariage HOMO  dans carton rouge procession-300x192

Bref, elles sont là ne craignant pas le ridicule en s’appuyant sur une INSTITUTION qui compte quand même 50% d’échec ; elles n’ont même pas la moyenne puisque un mariage sur deux finit par un divorce.
Ce sont les mêmes que l’on retrouve dans les manif contre l’avortement ; mais, étrangement, elles ne manifestent jamais contre prêtres pédophiles…
Eh oui nous aussi nous avons nos extrémistes catholiques, trainant derrière elles les 5 ou 6 gosses que Monsieur leur a fait avant de les laisser dormir définitivement au fond du lit conjugal pour aller sauter leurs secrétaires beaucoup plus attrayantes avec leurs guêpières que leurs saintes épouses avec leurs culottes en coton…
Passons sur les mariages consanguins….
A côté de cela, ces mêmes femmes sont souvent allées dans des pensionnats de jeunes filles où elles auront eu leurs premières expériences sexuelles (homo bien sur).
J’ai remarqué que certaines portaient des pantalons, la bible dit pourtant  » une femme ne portera point un habillement d’homme »

….

Bref, on nage en plein délire et les homos n’ont pas demandé non plus à se marier à l’église, alors de quoi je me mêle ???
Remettons les dans la naphtaline c’est encore là qu’elles puent le moins la xénophobie !!!!!

OUI je suis pour le mariage homo simplement parce que je ne vois comment l’on peut être contre !
Deux personnes qui s’aiment ont le droit de s’unir pour la vie officiellement ; de prononcer les mêmes souhaits ; d’avoir les mêmes désirs de devenir parents…
OUI je suis aussi pour l’adoption dans les couples homos car sincèrement lorsque je vois chaque jour le mal fait aux enfants par des couples hétéros je me dis que l’on peut difficilement faire pire !!!!!!!!!!!!

Je vous laisse sur cette magninifique photo où l’amour triomphe de la haine :

homo-300x203 dans coup de gueule

 

 

 

Protégé : Vengeance d’enfance…

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Harcèlement au travail : lorsqu’écouter ne suffit plus !

De plus en plus de personnes viennent me voir épuisées par le harcèlement qu’elles subissent au sein de leur travail et ce, toutes catégories professionnelles confondues.

De plus en plus de médecins comprennent et agissent en plaçant ces personnes non pas en arrêt de travail mais en accident du travail, ce qui change tout à tous niveaux :

- Financier ; ce qui est important !
- Psychologiquement ; car il y a un responsable : LE TRAVAIL !

J’entends tout d’abord la culpabilité :
‘je suis responsable… j’aurais du… j’aurai pu…’
Totalement robotisées les personnes victimes de ces agissements sont dépersonnalisées, perdant confiance en elles dans les gestes quotidiens les plus banals. Dans l’éducation de leurs enfants ; dans leurs couples.

Bien sur dépression il y a, souvent sévère, accompagnée d’envies suicidaires.
Elles ont été vidées de tous désirs, consacrant leur temps à leur travail exactement comme des adeptes d’une secte, obéissant à un gourou parfois charismatique mais surtout pervers projetant les plus viles de ses frustrations sur ses employés désarmés par la peur de perdre leur travail !

Petit à petit par l’écoute et le soutien quasi quotidien les personnes refont surface.
Je dis quasi quotidien car il faut être là lorsque rien ne va plus et que les doutes refont surface par une lettre… Une convocation… Ou autres agressions, car en ce cas TOUT est agression.

Être là, c’est faire un accompagnement partout où elles ont besoin de nous, les coacher afin qu’elles ne s’écroulent pas.

Puis vient le temps de la reconstruction, là où le combat commence pour une reconnaissance des faits ; une éventuelle reconversion ou une inaptitude EN CE LIEU de travail et non au travail en lui même.
Pour cela j’ai des intervenants syndicaux qui font relai stupéfaits au départ qu’une psy ose aller jusque là car trop rares…

A défaut de soigner la société, il faut en sauver ses acteurs, éviter le pire en se mouillant un peu car aujourd’hui écouter ne suffit plus !!!

 

Harcèlement au travail : lorsqu'écouter ne suffit plus ! dans carton rouge harcelement-moral-travail1

 

Protégé : Doit on représenter les prophètes ? Entretien avec un théologien

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

L’ Amitié :

Ne pas entendre mais écouter
Ne pas juger mais interpeller

Ne jamais prêter seulement donner
Ne jamais rompre et toujours aimer

Essuyer ses larmes en oubliant les nôtres
Essuyer les coups à la place de l’autre

Ne pas dorloter lorsqu’il faut brusquer
Ne pas dire oui si non est notre pensée

Ne jamais soupirer c’est égal à mentir
Ne jamais se cacher savoir se découvrir

Essuyer ses mauvais souvenirs un verre à la main
Essuyer ses colères en pensant aux lendemains

Ne pas dire quelle direction prendre mais l’attendre
Ne pas lui demander sa main mais la lui prendre

Ne jamais écouter notre peur et penser à son bonheur
Ne jamais critiquer ses choix juste donner notre humeur

Essuyer les taches faites d’incompréhensions
Essuyer l’amour propre sans compromission

L' Amitié : dans A lire 92764

Juste une femme de plus…

Je reçois régulièrement depuis plusieurs semaines, une toute jeune femme, 25 ans…
Appelons la… Elia…
Elia, encore en état post traumatique suite à un drame familial dont je ne peux parler car médiatique et médiatisé ; un drame heureusement rare dans une famille, mais un drame inoubliable…
Elia, toute jeune maman également, est une femme de plus…
Les deux premières séances beaucoup et larmes mélées à l’espoir. La maigreur d’Elia saute aux yeux, nul besoin d’être psy pour deviner qu’elle ne peut plus rien avaler depuis… Mais elle s’accroche, à la vie, à son bébé, à son amour…
Les séances suivantes je la vois rire, sourire. Je l’entends faire des projets, se projeter vers un avenir serein. Le calme après la tornade. Elle a repris des kilos, elle réapprend à vivre…
Les semaines suivantes, je la sens crispée, angoisée, tout a basculé, tout ce en quoi elle croyait, elle esperait…

… Il m’a juste bousculée un peu… Oh les bleus là ce n’est rien je suis tombée quand il m’a bousculée… Oui là ce sont les traces de ses doigts sur mes bras… Mais il a raison je ne suis qu’une merde… Mais il a raison je mange de la merde… Mais il a raison je ne le mérite pas… Je ne peux pas vous payer aujourd’hui il ne m’a rien donné et m’a dit d’aller faire la pute si je voulais de l’argent… Mais il a raison il est trop bien pour moi…

Alors aujourd’hui nous avons tout remis en place, à la vraie place et c’était moi qui avait raison…
Mais pour combien de temps ?
Sans doute ce soir saura t’il y faire avec quelques douceurs emposonnées et demain à nouveau ce sera lui qui a raison…

Juste une femme de plus…

 

Juste une femme de plus... dans Les thematiques medium_violence_tableau

12345...19

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


SAVOIRS AUTONOMES |
LE CHABA |
Collectif des Hauts de Cham... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un autre regard sur soi et ...
| COLLECTIF49
| GUAT Clément