Archives pour la catégorie Non classé

MON PSY ET MOI disponible sur Amazon

Pour les personnes intéressées voici son emplacement :

ICI 

couverture mon psy et moi

 

Protégé : J’ai marié ma fille…

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

La crise : attention à nos adolescents

Je suis désolée pour le retard pris dans l’écriture de cet article dont la raison suivra.

La crise ?!
Nos adolescents, nos jeunes adultes, entendent ce mot à longueur de temps. De la bouche de leurs parents, des médias…
Nous en parlons devant eux sans attention comme une évidence et pourtant…
Pourtant ils ne sont pas armés pour comprendre, juste pour entendre et entendre sans comprendre fait peur et la peur paralyse.
Nous nous trouvons devant une génération qui n’arrive pas à se projeter dans l’avenir même proche, car devant eux, sur le visage de leurs proches ils lisent « La crise » ; identique en leur inconscient à un panneau « Stop »

La crise, ils la vivent différemment des adultes, dans la rupture sociale où les différence aggravent et provoquent des heurs, voire des agressions physiques, pas pour racketter comme il fut un temps, ni pour voler,  par provocation et incompréhension.

Pourquoi moi et ma famille avons du déménager dans un quartier pourri et pourquoi toi mon amie d’enfance reste tu là où nous avons grandi et pourquoi fréquente tu toujours ce collège privé ou nous étions ensemble, alors que moi j’ai du aller à celui près de chez moi, celui assorti à mon quartier… J’ai mal !

Sans doute est ce le message que cette jeune ado de 15 ans a voulu faire passer à son amie d’enfance en organisant l’agression de sa sœur de cœur par 3 autres ‘collègues’ de son nouveau quartier.
Rouée de coups, insultée, souillée par des crachats ; je tente de reconstruire cette jeune fille qui n’a pas compris !

D’autres adolescents rencontrent énormément de difficultés à se concentrer sur leur travail de lycéens et lycéennes  » le BAC  ouai pourquoi faire ? »
Il se demandent si leurs parents pourront assumer leurs futures études, ils les entendent le dire, alors malgré leurs capacités ils s’imaginent plus en milieu technologique que général, même arrêter après le BAC pour ne pas être une charge pour leurs parents, penser à travailler pour les aider, mais non puisqu’il n’y a pas de travail…

Alors ils se construisent des mondes, des bulles, des paradis imaginaires plus ou moins dangereux…
Ceux qui ont de l’argent de poche l’investisse dans le cannabis et ceux qui n’en ont pas vont fumer le week end chez les autres sur une autre planète !

- Mais tu ne te rends pas compte Jocelyne, tu me mets en garde, tu me dis d’arrêter que c’est dangereux pour moi… Mais je le sais… Mais sans ça tu vois j’exploserai ou me scarifierai davantage. Personne ne m’écoute chez moi. Mon père a peur pour son travail. Ma mère pour le compte en banque. Mais à moi on ne me demande jamais comment je vais. Alors ils m’envoient chez toi pour que tu fasses leur travail et que tu m’écoutes. Mais demain ?

OUI : Faites attention à vos ado !

La crise : attention à nos adolescents  sbluaplq-213164549a

Le 21 décembre 2012 et ses conséquences

Jusqu’au 21 décembre, les médias de tous poils nous ont gavé et se sont gavés de nos peurs !
Personne ne peut dire qu’il n’a pas pensé une seconde – une heure – une minute ou une journée à lui même, à ses enfants, petits enfants, à toutes les personnes aimées.

Le 22 décembre : plus rien !

Combien de suicides ?
Combien de crises cardiaques ?
Combien d’attaques de panique ?
Combien de crises d’angoisse ?
Combien de psy submergés par les appels paniqués ?
Combien de comptes bancaires mis au rouge et voire pire encore ?

Qui n’a pas entendu de conversations dans les magasins ; dans les restaurants ou les bars, les jours précédents la dite date :

 » J’en profite j’achète je consomme -  je mange -  je bois – le 21 on sera tous morts alors on s’en fou  »

Des enfants ont eu très peurs, des adolescents ont tremblé
Pour qui ?
Pour quoi ?

A cause surtout…

A cause de sectes apocalyptiques que l’on laisse impunément agir et répandre la terreur.

Quant à la société de consommation, elle a bien profité elle de cette frayeur collective relayée par des médias sans conscience.

Les plus fragiles d’entre nous ont souffert et je puis vous le garantir mais comme beaucoup d’autres choses actuellement cela restera dans le silence…

 

Le 21 décembre 2012 et ses conséquences dans carton rouge salvador-dali-le-sevrage-du-meuble-aliment

Retour

OUF !

Enfin le problème du site est réglé et je vous retrouve pile pour vous souhaiter une bonne et heureuse année.

A bientôt ou à tout de suite

:-)

Tristesse

Voilà deux ans que tu nous a quitté Yassine.

Deux ans…

Notre petite Maïly sert fort son ‘doudou’ depuis plusieurs jours, son instinct lui dit que c’est là… Ces jours là qu’elle a perdu son papa…

Rien ne lui fera oublier…
Personne ne pourra te remplacer…

Notre amour à toutes et tous semble bien dérisoire face à son chagrin de toute petite fille.

Peut être que maintenant qu’elle va à l’école, un jour elle apprendra cette chanson et se souviendra de son tout premier amour… Son PAPA…

Image de prévisualisation YouTube

Tristesse petite_fille_triste_h134254_l

Tu as changé… !!!

Je fais ici une réponse commune aux communs ‘pseudo-amis(es)’ qui mécrivent pour me faire part de cette nouvelle que je connais déjà, puisqu’il s’agit quand même de moi !

Alors, OUI, j’ai changé et ?

J’ai changé surtout vos habitudes de vous adresser à moi lorsque vos besoins s’en faisaient sentir
J’ai changé dans le fait de ne plus vous répondre 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7

De ne plus répondre à vos caprices, à vos… juste une question après je te laisse tranquille
Qui continuaient par 50 sms ou 25 mails…

Avoir une ‘amie’ psy quelle aubaine pour ceux-celles qui resteront incapables de se prendre en charge et qui malgré mes mots n’ont pas compris que dans la vie l’on est avant tout seul face à soi même et ses difficultés et problèmes.

Vous me dites regretter de m’avoir confier vos mots et maux et ouvrir les yeux sur moi qui ne réponds plus à vos éxigences, vos attentes, vos bobos…
Je vous rassure, je ne vous les compterai pas comme consultations, ces centaines d’heures… données… Même à celles que j’ai reçu chez moi des jours durant…

Je vois là ce que vous appeliez AMITIE !
Je ne vous en donnerai pas la définition, la vie se chargera de le faire, année après année, vous murirez…

C’est vrai que durant les deux dernières années, je me suis amusée pendant vos douleurs  (  )

Une fille veuve à 30 ans
Une petite fille orpheline de papa à 18 mois
Ma plus jeune fille face à ces douleurs
Gérer la mienne sans la montrer
Et, justement oui, CHANGER, pour pouvoir faire face à tout cela avec le plus de sérénité possible
Changer tout, repartir à zéro afin d’être apte à répondre à toutes demandes MAIS de mes proches

Tout compte fait au propre comme au figuré, vous n’étiez rien que du commun, ou vous auriez compris, admis voire compatis à ce changement….

Mais pour tout cela, il faut penser à quelqu’un d’autre qu’à soi, ce que vous ne savez et ne saurez peut être jamais faire…

Je vous souhaite une jolie vie sans VRAIES souffrances !

 

 Tu as changé... !!! dans coup de gueule fresqueext%25C3%25A9rieure%2Bjean%2Bclaude

Réponse ouverte à MON instituteur

M onsieur,

M onsieur, avec un très grand M car vous l’êtes et le resterez, j’en suis certaine, pour tous vos loupiots et loupiotes dont j’ai fait partie.

De vous j’ai parlé et je parle à mes filles

Dans leurs regards, M onsieur, j’ai vu à la fois l’admiration et l’envie.

L’ Admiration, pour avoir laissé tant et tant de beaux et bons souvenirs à leur maman

L’ Envie d’avoir souhaité être votre élève

Sans doute plus tard parleront elles de vous aussi à leurs enfants lors de l’entrée à la grande école  » tu sais ta nany petite a eu un instituteur merveilleux et toi aussi peut être en croiseras tu un comme cela… Elle te racontera « 

Ainsi passent de générations en générations, le VRAI – le PUR – le BEAU !

Mes souvenirs de vous :

Le bruit très spécifique de vos pas dans les couloirs de l’école a laissé en moi des traces auditives que je perçois encore parfois comme une présence réconfortante…

Vos ‘coups de gueules’ résonnent encore également, représentant pour moi l’autorité telle qu’elle doit être, présente mais jamais agressive !

Les gifles, non que vous nous infligiez mais que vous demandiez de nous donner à nous même devant toute la classe des Grands du CM2 lorsque les limites nous avions dépassées n’étaient jamais déplacées mais posées comme la marque de ce qui ne devait pas être fait et surtout refait.

Vous avez dirigé cette école de mains de MAITRE et vous vous étonnez aujourd’hui que chaque année je vienne vous souhaiter votre anniversaire, pourtant

M onsieur vous nous avez inculqué les vrais valeurs et vous avez su vous entourer d’institutrices à cette image pour cela.

Les mains posées à plat sur nos pupitres écoutant chaque matin avant le début des cours la morale du jour ; je pourrai presque encore vous en citer…

Et puis cette culture générale que vous avez tenté de faire entrer dans nos petites têtes de 11 ans dans Votre CM2, vous nous avez ouvert le chemin du désir de découvrir et d’apprendre encore plus…

Oui M onsieur, je suis heureuse et fière d’avoir été votre élève et heureuse et fière d’avoir été quelque part près de vous en cette journée de vos 76 ans !!!

Prenez soin de vous, pour nous, pour tout ce que vous nous avez donné !

Affectueusement et MERCI !

……………………..

Très chère Jocelyne…

Ce message transmis par l’intermédiaire de Copains d’Avant m’a bouleversé ! POURQUOI ???

Après… disons… « tant d’années », pourquoi cette fidélité ? Je n’arrive pas à y croire !

Certes, j’ai a-do-ré ce métier et considéré mes loupiot(e)s comme mes enfants sans qu’interviennent jamais les « résultats » comme critères de considération et même, disons-le, « d’affection »… Cela me paraît tellement normal et banal… Alors… ai-je vraiment mérité cela ? C’est ce qui me sidère !….

Pour être tout à fait franc, je dois reconnaître que ce genre de témoignage m’aide beaucoup à supporter…non pas la solitude (je m’en fiche…) mais… l’Absence !… Passons…….

…/…

Encore merci !

Affectueusement.

Réponse ouverte à MON instituteur dans amitie James-Tissot-Young-Lady-in-a-Boat-Oil-Painting

Juste quelques mots…

Parfois l’on ne sait plus très bien pourquoi l’on fait ce métier qui nous prend tant de temps mais il suffit de quelques mots et la réponse nous est donnée !

En vous renouvelant mes remerciements pour avoir « enclencher » toute cette prise de conscience à travers ces bilans et votre analyse, c’est un merci qui durera tjrs dans ma tête !!
amitiés

Merci Marie…

Juste quelques mots... 802517767_small

Nous t’avons entendu Bruno

Que les personnes qui n’y croient pas s’abstiennent de commentaires car ce soir mon émotion est vive.

J’ai trouvé le courage d’appeler la dame à la rose blanche, nous étions émues toutes les deux et parlions de Bruno.

Trois fois la ligne s’est brouillée, toutes deux nous avons entendu la même chose ; une voix masculine loin très loin incompréhensible langage mais là parmi les ondes.

Elle m’a demandée lorsque je l’ai rappelée ce que j’avais entendu et si je pensais comme elle… oui !

Si l’on me racontait cette histoire j’aurais sans doute du mal à y croire (quoique) mais là je viens de la vivre cette  histoire et oui nous t’avons toutes deux entendu BRUNO !

Émues, troublées toutes deux

12345...9

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


SAVOIRS AUTONOMES |
LE CHABA |
Collectif des Hauts de Cham... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un autre regard sur soi et ...
| COLLECTIF49
| GUAT Clément