Archives pour la catégorie Non classé



Bug sur les commentaires

Désolée, vous m’écrivez pour me signaler ce problème et j’ai écrit moi-même à unblog.fr

Attendons

Merci !

 

L’après Jade

La journée a été difficile, j’ai assumé mes rendez-vous et je suis restée psy !
Mon visage, mes attitudes ni laissaient rien paraitre, bien au contraire une patiente m’a dit ‘vous êtes rayonnante aujourd’hui’ étrange ce que l’on arrive à faire passer de positif malgré une douleur.

J’appréhendais le retour de ma fille hier soir, mais elle a traversé le salon est montée dans sa chambre poser son sac et redescendue avec un sourire s’installant sur le canapé attendant mes mots…

- Jadou est partie ma puce

- Je m’en suis doutée en ne voyant plus ses petites affaires

Je m’étais promis de ne pas pleurer mais ce fut plus fort que moi…

- Maman, elle est mieux maintenant elle ne souffre plus où est son plaid ?

Son plaid… Dans un premier temps je l’avais jeté mais je l’ai récupéré très vite, lavé et mis à sécher… Je savais que Léo le demanderait. Ce plaid où depuis tout bébé elle faisait ses petites patounes le piétinant en ronronnant…

- Lavé ma puce tu l’auras demain !

SOURIRE

Dans la soirée, elle nous a dit  » j’ai froid sans le plaid de Jade »…

Elle a regardé la mini vidéo et a souri, car on y voit Jade heureuse, sereine, câlinée….

Ce matin, mon compagnon et moi avons déposé Jade chez la vetérinaire, j’ai tenu à la porter moi même, c’était important pour moi.

Vétérinaire qui a été étonnée que Jade ait tenu si longtemps… Comme quoi avec beaucoup d’amour on gagne du temps précieux…
Nous récupérerons les cendres de Jade dans une semaine et irons dans les collines en famille…

Elle reste avec nous en photo et dans notre cœur ; oui dirons certains ce n’est qu’un animal… Mais un animal donne parfois plus que certains humains…
Sa terreur c’était Maïly et je souris en pensant au nombre de fois où Jade a traversé toute la maison à fond la caisse pour éviter les petites mains du petit monstre…

Oui, ma peine est grande aussi par suite d’accumulations et que Jade était aussi là pour apaiser simplement par sa présence.

Maintenant il nous faut faire le deuil, mais comme dit ma fille nous n’avons jamais vécu sans chat tout en nous souvenant de chacun sans en oublier aucun…
Nous sommes une famille chats, il nous est arrivé d’en avoir jusqu’à 10 à nourrir sans qu’il ne restent très longtemps… Chats errants de passage…
Mais jamais nous n’avions eu à accompagner ainsi notre petite bête, les chats se cachent lorsqu’ils sont malades et vont mourir loin de leurs maitres hormis Jadou qui a souhaité rester près de nous le plus longtemps possible…

Alors nous pensons a elle maintenant sautant dans ses collines derrières des sauterelles ou écoutant les cigales avec étonnement. Merci pour tous ces jolis souvenirs Jadou…

L'après Jade

 

 

 

 

 

Adieu notre Jadou

Mes yeux brouillés par les larmes ont du mal à suivre mon écriture, mais je viens ici te dire adieu ma JADE.

Tu t’es battue jusqu’au bout ma petite Jade, malgré les deux petits kilos qu’il devait rester de toi, tu as trouvé la force la nuit dernière de monter la moitié des marches qui conduisent à notre chambre pour que l’on entende mieux ton appel au secours… tes angoisses… ton besoin de nous avoir près de toi.
Je t’ai ramassée toute légère sur cette marche froide et t’es amenée dans un plaid bien chaud, près de moi sur le canapé. Là tu as posé ta petite tête sur mon bras et pris ma main entre tes si fragiles petites pattes, griffes doucement sorties signifiant ‘je ne te lâche pas pour que tu restes avec moi’ ; de mon autre main je t’ai caressée tendrement et nous avons discuté toutes les deux.
Tu m’as fait comprendre que ton petit nez te grattait mais que tu ne pouvais pas le gratter toi même, alors j’ai frotté ce petit nez et tu as somnolé.
Je t’ai parlé de tes compagnons chats, de Léopoldine, des cigales, des oiseaux… Chaque fois que je m’arrêtais de parler tu poussais un petit miaulement pour demander encore et tu m’as écoutée longtemps ronronnant ; tu m’as écoutée te racontant ta si courte vie ma Jadou.
Puis fatiguée, tu t’es endormie et je t’ai emmenée bien couverte de ton plaid dans notre chambre où tu as continué à dormir paisiblement, rassurée par notre présence, je t’entendais ronronner.
A 10 heures tu as miaulé le reveil, jamais nous ne dormons si tard, mais nous étions fatigués tous les 3 ; toi ma belle épuisée par tous les efforts que tu as fait pour rester avec nous et nous d’inquiétude et de veille.

Je t’ai de nouveau installée sur le canapé et à chacun de mes mouvements tu craignais que je te laisse, alors je n’ai pas bougé et ton maitre non plus.
Tu nous regardais, tu regardais autour de toi, nous te parlions et caressions chacun notre tour, tu ronronnais…
Puis, tu as miaulé très fort tu avais peur, et tu n’as plus regardé nul part, ton regard est devenu vide, tu t’es raidie pour chercher de l’air, tu as poussé un énorme soupir et ta petite poitrine a cessé de se soulever. Ta petite tête s’est posée sur ton plaid pour ne plus jamais la relever.
J’ai eu le temps de te dire mille fois que nous t’aimions pour toujours et ton maitre a pris mon visage entre ses mains pour me dire ‘c’est fini’…………………..
Je t’ai embrassée et mouillée de mes larmes avant que mon compagnon ait le courage de te couvrir de ton plaid.

Ta petite maitresse ne sait pas, elle n’est pas rentrée mais je sais moi que tu as voulu partir avant qu’elle rentre pour qu’elle ait moins de peine et ne te voit pas partir.

Demain sera un autre jour ou nous nous occuperons de toi d’une toute autre manière.

Tu vois ma belle JADE, nous avons tous tenu nos promesses ; toi tu es restée le plus longtemps qu’il t’a été possible et nous t’avons accompagnée jusqu’au bout, ici dans ta maison et non dans un cabinet froid de vétérinaire.

Oui, demain sera un autre jour…………………………………

Il nous reste à t’accompagner dans TES collines. Adieu notre Jadou……………

Adieu notre Jadou jade2-300x225

 

Gardien du paradis

Image de prévisualisation YouTube

 

 

J’ai grimpé jusqu’aux portes du paradis
Pour enfin voir le monde céleste
J’ai dit - je veux parler avec l’Ange
Au gardien devant les barrières grises

Le gardien m’a interrogé sur ma raison de voir le ciel
Mon voyage aux portes célestes
J’ai dit que je veux avoir des preuves
Que, lorsque le temps imparti - je ne serai pas être seul

Il n’est pas facile à comprendre
Que chaque matin le soleil brille
Ce que le monde va créer
Les enfants pas encore conçus

J’ai posé des questions sur le sens dans ma vie
J’ai demandé la vérité
Il a dit - mon fils, le problème est là
Parce que vous vous êtes égaré pendant toute la vie

Le gardien du a ri et a avoué ciel que
Trop de mauvais moments pour parler
Parce que même si je sais quelque chose
Rien ne va, donc…

Il n’est pas facile à comprendre
Que chaque matin le soleil brille
Ce que le monde va créer
Les enfants pas encore conçus

Qu’advient-il du monde ?
Partons-nous dans l’oubli ?
Et quoi faire avec sa vie ?
Légèrement changer le monde pour le mieux ?

Avant qu’un météore tombe à nos pieds
Le gardien m’a pris au paradis
Et là, tout comme dans le verger de ma grand-mère
Des pruniers en fleurs

Il n’est pas facile à comprendre
Que chaque matin le soleil brille
Ce que le monde va créer
Les enfants pas encore conçus

Marseille et son temps…

Il est vrai qu’il ne fait jamais le même temps à Marseille que n’importe où en France…

Printemps
Eté
Automne
Hiver

Mais ici, lorsque l’on parle du temps, c’est surtout en temps…

Le temps est précieux
tant
et
tant

Tellement que même les bus passent ici, si ils ont le temps et ce n’est pas une boutade mais la réalité!

Hier en prenant le bus pour me rendre à mon cabinet, je questionnai le chauffeur sur le fait que parfois il emprunte le chemin menant à mon lieu de travail et parfois il continue sa route droit devant…

A la réponse, ajoutez ‘l’accent’…

- Eh oui parce que parfois on a le temps alors on y passe par là et puis parfois on l’a pas le temps alors on n’y passe pas !

Ce temps ici c’est comme les saisons, il n’existe qu’à Marseille et nul part ailleurs…

 

Marseille et son temps...

TYLKO TY KOCHANIE – SEULEMENT VOUS AMOUR

Image de prévisualisation YouTube

 

Cela fait 8 mois aujourd’hui que tu es entré dans ma vie par la grande porte… Celle de l’amour… Celle du premier baiser…

Je me souviens de ce petit mot que je t’avais écrit en polonais et qui finissait par :

« Là, vous venez de terminer la lecture de ce que je vous ai écrit et je suis certainement très mal car soit vous prenez ma main dans la votre et j’aurai compris que vous partagez mes sentiments ; soit vous ne la prenez pas et je partirai »

Tu m’as regardée intrigué sans doute par cette femme qui te déclarait son amour, puis tu m’as tendu la main et j’y ai glissé la mienne… Sans plus de mots, sans plus de gestes, juste des regards échangés où se mélaient inquiètude et bonheur…

Cette main dont j’avais admiré la beauté durant des mois tenait enfin la mienne !
Souvent, aujourd’hui encore, mon regard se pose sur cette main car si tu ne l’avais pas tendue, je ne serai pas celle que je suis maintenant :
une femme heureuse !

Il t’a fallu beaucoup de courage pour me prendre dans tes bras et m’embrasser là au milieu de la foule de cette rue de Marseille car je sais en vivant avec toi chaque jour que tu es reservé et pudique dans tes ressentis…

Lorsque nous nous sommes séparés ce jour là, je me souviens avoir appelé Rêva pour lui dire que je volais plus haut que les mouettes…

Des témoins de notre grand amour nous en avons beaucoup et je remercie Nathy pour la photo que je vais placer plus bas…

Mais avant tout mon grand amour, même si je te l’ai dit 100 fois aujourd’hui, je te le répète :

JE T’AIME

 

perso2
Album : perso2

1 image
Voir l'album

 

A Flavie et Nelly

La beauté d’un lieu…
La sérénité d’une femme…
Les pensées d’une psy…

 

Cadeau de la vie
Cadeau de la communication
Cadeau…

perso
Album : perso

2 images
Voir l'album

 

Les petits « Sarko » de l’Education Nationale

Lettre ouverte au collège de ma fille !

Vous n’avez pas rendu le petit papier rose
Vous n’avez pas rendu le grand papier vert
Vous avez mal rempli le petit papier bleu
Nous attendons toujours le document jaune
Le document violet n’a pas été signé au bon endroit
‘Raison familiale’ n’est pas acceptable pour une absence
‘Raison familiale n’est pas acceptable pour un retard
Veuillez indiquer la raison de l’absence
Veuillez indiquer la raison du retard
RAISON FAMILIALE
Motif toujours non recevable

Lors de son stage en entreprise, ma fille s’est vue retirer 3 points pour une page qui devait être remplie par elle même et non par la patronne du stage et de 18 sa note est passée à 15 au grand dam de ma puce et de sa patronne de stage qui par mail avait reconnu son erreur.

Pas une once d’humanité dans l’éducation nationale !
Jamais ce cher directeur n’a tenu compte de l’évènement tragique qu’elle a connu cette année et de l’impact que cela a eu sur ma fille et sur toute la famille.

Hier ma puce est rentrée en larmes parce que ce que proposait les 3e pour la fête de fin d’année n’était pas assez préparé et pas assez inspecté par le directeur…

Cette après midi aussi elle est rentrée en larmes ; mais des larmes normales ; des larmes de départ ; des larmes d’adieu…

Ce soir : la fête du collège, où je l’ai déposée et laissée faire la fête avec ses amis.
A chaque coin du collège un flicage organisé le CPE gardant lui, les toilettes et ce qui lui convient parfaitement d’ailleurs, endroit qu’il devrait garder compte tenu de son inutilité durant toutes ces années.
Les anciens élèves n’ont pas le droit d’entrer voir le spectacle et retrouver leurs anciens camarades, ils sont soupçonnés d’être dangereux….Oui en effet l’an passé, certains ‘délinquants’ de ce petit collège de 350 élèves avaient coupé une corde à linge !!!!

Dernièrement, lasse que ma fille prenne remontrances sur remontrances par rapport aux doc vertes bleues jaunes non rendues à temps, moi courant entre Marseille et ici ; de colère j’ai rappelé par mail les évènements de cette année à ce cher directeur, le sommant d’arrêter de harceler ma fille sous peine d’une descente de ma part jointe à une proposition d’aller travailler une semaine dans le 93 pour y jouer les grands chefs.

Réponse : bien reçu Madame

Alors oui, ce soir je dis merde à l’éducation nationale et à ses chefaillons de m… qui n’ont jamais quitté leur petite cambrousse ; ont la sécurité de l’emploi et du logement et se permettent de s’en prendre à une élève qui a 15 de moyenne générale par crainte sans doute de faire face à ceux qui ont 2 ou 3 et surtout à leurs parents…………….

Les petits

 

 

Entre calme et chaos…

Dix jours pour tout faire, tout préparer, tout emballer…

Dix jours avec mes patients ruraux…

Dix jours d’au revoir…

Dix jours de chaos  !!!!!

J’ai quitté mon calme il y a quelques heures seulement et il me manque déjà…

Paradoxal de parler de chaos à la campagne et de calme à Marseille…

Je vous offre ce calme qui fait face à ma maison :

Marseille
Album : Marseille

2 images
Voir l'album

Et un petit trésor de… calme… marchant devant moi après une chute et refusant toujours de donner la main dans Ses collines

Au moment de cette photo, un dialogue entre elle et moi sans qu’elle ne se retourne une seconde…

- Ca va Maï ?
- Oui
- Coucou Maï !
- Coucou

Aujourd’hui j’aimerai me réfugier dans mes collines et oublier tout ce que j’ai à faire et pourtant je dois m’y mettre…
Et pourtant, des larmes… La fatigue… ou toi peut être…

Juste moi…

 

 

Pause…

Image de prévisualisation YouTube

12345...9

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


SAVOIRS AUTONOMES |
LE CHABA |
Collectif des Hauts de Cham... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un autre regard sur soi et ...
| COLLECTIF49
| GUAT Clément