Page d'archive 3

Le 21 décembre 2012 et ses conséquences

Jusqu’au 21 décembre, les médias de tous poils nous ont gavé et se sont gavés de nos peurs !
Personne ne peut dire qu’il n’a pas pensé une seconde – une heure – une minute ou une journée à lui même, à ses enfants, petits enfants, à toutes les personnes aimées.

Le 22 décembre : plus rien !

Combien de suicides ?
Combien de crises cardiaques ?
Combien d’attaques de panique ?
Combien de crises d’angoisse ?
Combien de psy submergés par les appels paniqués ?
Combien de comptes bancaires mis au rouge et voire pire encore ?

Qui n’a pas entendu de conversations dans les magasins ; dans les restaurants ou les bars, les jours précédents la dite date :

 » J’en profite j’achète je consomme -  je mange -  je bois – le 21 on sera tous morts alors on s’en fou  »

Des enfants ont eu très peurs, des adolescents ont tremblé
Pour qui ?
Pour quoi ?

A cause surtout…

A cause de sectes apocalyptiques que l’on laisse impunément agir et répandre la terreur.

Quant à la société de consommation, elle a bien profité elle de cette frayeur collective relayée par des médias sans conscience.

Les plus fragiles d’entre nous ont souffert et je puis vous le garantir mais comme beaucoup d’autres choses actuellement cela restera dans le silence…

 

Le 21 décembre 2012 et ses conséquences dans carton rouge salvador-dali-le-sevrage-du-meuble-aliment

Retour

OUF !

Enfin le problème du site est réglé et je vous retrouve pile pour vous souhaiter une bonne et heureuse année.

A bientôt ou à tout de suite

:-)

DES PSYCHANALYSTES FACE A L’EGALITE DES DROITS ET AU « MARIAGE POUR TOUS »

Lettre ouverte
DES PSYCHANALYSTES FACE A L’EGALITE DES DROITS ET AU « MARIAGE POUR TOUS ».

Le projet de loi « Le mariage pour tous » a pour visée l’ouverture du droit au mariage de personnes de même sexe et par voie de conséquence, de l’adoption aux couples mariés de même sexe. Cette évolution de notre code civil mettrait enfin la France au diapason de neuf pays européens, treize dans le monde et neuf états américains.
En réaction à cette évolution démocratique, certains propos mettant en avant une supposée orthodoxie psychanalytique s’opposent formellement à ce projet.

Nous, psychanalystes (ou en formation psychanalytique), souhaitons par ce communiqué exprimer que « La psychanalyse » ne peut être invoquée pour s’opposer à un projet de loi visant l’égalité des droits. Au contraire, notre rapport à la psychanalyse nous empêche de nous en servir comme une morale ou une religion.
En conséquence, nous tenons à inviter le législateur à la plus extrême prudence concernant toute référence à la psychanalyse afin de justifier l’idéalisation d’un seul modèle familial.

Nous soutenons qu’il ne revient pas à la psychanalyse de se montrer moralisatrice et prédictive. Au contraire, rien dans le corpus théorique qui est le nôtre ne nous autorise à prédire le devenir des enfants quel que soit le couple qui les élève. La pratique psychanalytique nous enseigne depuis longtemps que l’on ne saurait tisser des relations de cause à effet entre un type d’organisation sociale ou familiale et une destinée psychique singulière.
De plus, la clinique de nombre d’entre nous avec des enfants de couples « homosexuels » atteste que ce milieu parental n’est ni plus ni moins pathogène qu’un autre environnement.

Il n’est pas inutile non plus de faire un retour aux prises de position de Freud concernant l’homosexualité. Pour s’en tenir, par exemple, aux toutes premières années de la naissance de la psychanalyse (1896), Freud signa une pétition initiée par le médecin et sexologue allemand Magnus Hirschfeld (1897) demandant l’abrogation du paragraphe 175 du code pénal allemand réprimant l’homosexualité masculine (recueillant plus de 6000 signatures dont celles aussi de Krafft-Ebing, Andréas-Salomé, Zola, Rilke, Mann et Einstein).

Aussi nous tenons à rendre publique notre position et ces éléments de réflexion dans le cadre du débat national qui est engagé.

Cette pétition se trouve hébergée sur Internet sur le site Pétition Publique qui met à disposition un service public gratuit pour les pétition en ligne.
Au cas où vous auriez une question pour l’auteur de la pétition, vous pourrez l’envoyer par l’intermédiaire de cette page de contact

Le mariage HOMO

Lorsqu’une loi denoue les langues !

Je commencerai, comme je le fais souvent, par un cas précis !

L’un de mes patients, homosexuel, en couple depuis près de 20 ans, déjeunait tranquillement au sein de sa famille avec son conjoint lorsque la conversation s’est tournée du côté du mariage homo de manière tout à fait naturelle, au départ…
Puis, dans cette conversation, sa mère pris la parole tout aussi naturellement en prononçant ces mots :

- Mais non ce n’est pas normal le mariage homo voyons ces gens là ne sont pas normaux !!!!

Voilà comment les langues se dénouent et comment un fils prend la vérité de plein fouet, persuadé maintenant que tout n’était qu’hypocrisie et que depuis toujours on le considère comme anormal dans sa famille…

Pour ce qui concerne la position des psychanalystes sur ce sujet, je publierai un texte ainsi qu’un lien menant vers une pétition dans l’article suivant.
Précisant, entre autre, que 9 pays européens ont déjà adopté cette loi !

Moi je préfère prendre l’humour pour parler de ces pauvres hères, avec leurs petites jupettes, avec leurs petites barrettes, avec leur petit air bête…

Les voilà donc emburkées oups pardon embarquées… Oh vilain lapsus… Quoique plusieurs fois par an elles ressemblent à cela quand même :

Le mariage HOMO  dans carton rouge procession-300x192

Bref, elles sont là ne craignant pas le ridicule en s’appuyant sur une INSTITUTION qui compte quand même 50% d’échec ; elles n’ont même pas la moyenne puisque un mariage sur deux finit par un divorce.
Ce sont les mêmes que l’on retrouve dans les manif contre l’avortement ; mais, étrangement, elles ne manifestent jamais contre prêtres pédophiles…
Eh oui nous aussi nous avons nos extrémistes catholiques, trainant derrière elles les 5 ou 6 gosses que Monsieur leur a fait avant de les laisser dormir définitivement au fond du lit conjugal pour aller sauter leurs secrétaires beaucoup plus attrayantes avec leurs guêpières que leurs saintes épouses avec leurs culottes en coton…
Passons sur les mariages consanguins….
A côté de cela, ces mêmes femmes sont souvent allées dans des pensionnats de jeunes filles où elles auront eu leurs premières expériences sexuelles (homo bien sur).
J’ai remarqué que certaines portaient des pantalons, la bible dit pourtant  » une femme ne portera point un habillement d’homme »

….

Bref, on nage en plein délire et les homos n’ont pas demandé non plus à se marier à l’église, alors de quoi je me mêle ???
Remettons les dans la naphtaline c’est encore là qu’elles puent le moins la xénophobie !!!!!

OUI je suis pour le mariage homo simplement parce que je ne vois comment l’on peut être contre !
Deux personnes qui s’aiment ont le droit de s’unir pour la vie officiellement ; de prononcer les mêmes souhaits ; d’avoir les mêmes désirs de devenir parents…
OUI je suis aussi pour l’adoption dans les couples homos car sincèrement lorsque je vois chaque jour le mal fait aux enfants par des couples hétéros je me dis que l’on peut difficilement faire pire !!!!!!!!!!!!

Je vous laisse sur cette magninifique photo où l’amour triomphe de la haine :

homo-300x203 dans coup de gueule

 

 

 

Petite recette de famille…

Ingrédients :

- Une douzaine d’aïeux parisiens
- Une dizaine de bourguignons
- Une pincée de campagne
- Un souffle d’épices laotiennes
- Une jolie poignée de beurs

Préparation :

Bien mélanger le tout en prenant garde de ne pas amalgamer les cultures
Ne séparer aucune couleur ou caractéristique, les laisser se nuancer d’elles mêmes
Mettre les religions à germer de côté, le met en préparation étant doté d’intelligence
Prendre bien soin d’éliminer toutes racines racistes, ceci  pouvant provoquer de l’acidité
Laisser reposer durant 9 mois environ
Dès la sortie du petit être confectionné, l’arroser d’amour sans modération

Résultat :

Petite recette de famille... dans amour bb16045-225x300

Maï à 1 an

 

Protégé : Vengeance d’enfance…

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Un petit être à contempler…

Dans ce qu’il me plait à décrire, il y a ZAZA…

Zaza, la mascote de mon village provençal :

Un petit être à contempler... dans etat d'ame zaza-300x225

Ne cherchez pas son age, elle n’en a pas… Notre Zaza est sans age et nous la préferons ainsi simplement parce que si nous pensons à son age, nous pensons aussi qu’il est déjà miraculeux qu’elle soit encore là…
Si elle était être humain elle approcherait les 110 ans…

Dans son regard se trouve tout ce qui est Zaza : la gentillesse – la loyauté – la fidélité – la confiance…

Elle n’entend presque plus et il faut vraiment y mettre du sien pour accrocher son ouie fatiguée.
Gourmande comme une dame agée, elle fait le tour du village chaque jour à la quète de quelques gateaux ou sucreries, n’oubliant aucune maison mais oubliant souvent qu’elle a déjà fait sa demande à tel ou tel endroit…

Chaque matin, elle se prépare pour l’école, y accompagnant inlassablement les enfants, faisant d’interminables aller et retour et idem à l’heure de la sortie.
Chaque matin, elle accompagne également Léopoldine à l’arret de bus et attend patiemment qu’elle y soit montée  pour reprendre, tranquilisée, ses activités au village.
Boitant sur une patte ou deux…

Ses maitres n’étant pratiquement jamais là elle a appris à vivre seule et surtout s’est fait adopter par tout un village…

Elle maitrise et gère la circulation des lieux faisant ralentir ceux qui roulent trop vite par son apparition surprise sur les chemins et fort heureusement tout le monde sait que Zaza peut intervenir à un moment ou à un autre.
Elle peut aussi bloquer tout le village refusant de bouger d’un cm, en ce cas le conducteur doit sortir de son véhicule et tenter de l’amadouer afin qu’elle se range sur le côté en marmonant comme une petite mémé dérangée dans ses habitudes…
Ou parfois encore, il nous arrive d’entendre ‘Zaza pousse toi’….
Les touristes l’été se font hués s’ils klaxonnent Zaza ou la bousculent « eh peu cher Zaza est chez elle et pas toi »

Le dimanche, elle est la seule à aboyer au son des cloches de l’église, a t’elle été influencée par son maitre marxiste ?
Toujours est il qu’il est rassurant de l’entendre chaque dimanche… Ouf Zaza est encore là !!!!

Le jour où Zaza partira c’est tout un village qui sera en deuil.
Mais, quoi qu’il en soit, demain nous sommes dimanche et Zaza tintera…

Oui Zaza fait partie de ces êtres que j’aime à contempler en ce moment tant ce qui émane d’elle est dur à trouver chez un être HUMAIN…

 

 

 

Entre deux O

Je me trouve actuellement dans l’état que qualifiait mon ex psy de patron : ‘extase’

Cet état limite de dépression qui selon lui nous permet d’acceder à la fois à la noirceur ainsi qu’à la beauté des choses et des êtres…

‘ Gouter le bord exquis de la depression mais ne jamais y tomber est un art qu’il vous est possible d’atteindre ‘
Disait il !

En ce moment, je n’ai pas l’envie et à la fois l’envie d’écrire…

Ou plutôt de décrire, ce que je ressens, ce que je vois, ce que je lis et ce que j’entends…

Alors aujourd’hui peut être… Ou alors demain…

 

 

Entre deux O dans etat d'ame

Harcèlement au travail : lorsqu’écouter ne suffit plus !

De plus en plus de personnes viennent me voir épuisées par le harcèlement qu’elles subissent au sein de leur travail et ce, toutes catégories professionnelles confondues.

De plus en plus de médecins comprennent et agissent en plaçant ces personnes non pas en arrêt de travail mais en accident du travail, ce qui change tout à tous niveaux :

- Financier ; ce qui est important !
- Psychologiquement ; car il y a un responsable : LE TRAVAIL !

J’entends tout d’abord la culpabilité :
‘je suis responsable… j’aurais du… j’aurai pu…’
Totalement robotisées les personnes victimes de ces agissements sont dépersonnalisées, perdant confiance en elles dans les gestes quotidiens les plus banals. Dans l’éducation de leurs enfants ; dans leurs couples.

Bien sur dépression il y a, souvent sévère, accompagnée d’envies suicidaires.
Elles ont été vidées de tous désirs, consacrant leur temps à leur travail exactement comme des adeptes d’une secte, obéissant à un gourou parfois charismatique mais surtout pervers projetant les plus viles de ses frustrations sur ses employés désarmés par la peur de perdre leur travail !

Petit à petit par l’écoute et le soutien quasi quotidien les personnes refont surface.
Je dis quasi quotidien car il faut être là lorsque rien ne va plus et que les doutes refont surface par une lettre… Une convocation… Ou autres agressions, car en ce cas TOUT est agression.

Être là, c’est faire un accompagnement partout où elles ont besoin de nous, les coacher afin qu’elles ne s’écroulent pas.

Puis vient le temps de la reconstruction, là où le combat commence pour une reconnaissance des faits ; une éventuelle reconversion ou une inaptitude EN CE LIEU de travail et non au travail en lui même.
Pour cela j’ai des intervenants syndicaux qui font relai stupéfaits au départ qu’une psy ose aller jusque là car trop rares…

A défaut de soigner la société, il faut en sauver ses acteurs, éviter le pire en se mouillant un peu car aujourd’hui écouter ne suffit plus !!!

 

Harcèlement au travail : lorsqu'écouter ne suffit plus ! dans carton rouge harcelement-moral-travail1

 

Protégé : Doit on représenter les prophètes ? Entretien avec un théologien

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

12345...55

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


SAVOIRS AUTONOMES |
LE CHABA |
Collectif des Hauts de Cham... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Un autre regard sur soi et ...
| COLLECTIF49
| GUAT Clément